Fermer
OS

La CNIL pointe du doigt les failles de confidentialité de Windows 10

La CNIL a fustigé Microsoft sur Windows 10 et ses habitudes d’aspirer abondamment des données de ses utilisateurs, fournissant à la firme de Redmond des millions de données émanant de ses utilisateurs.

Cet avertissement provient donc de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, qui a lancé un ultimatum à Microsoft afin de conformer Windows 10 à la loi « Informatique et Libertés », et ainsi répondre à la réglementation française sur la protection des données. Microsoft a trois mois pour se conformer aux exigences, avant qu’elle ne soit condamnée à payer une amende.

La mise en demeure de la CNIL insiste sur le fait que Microsoft doit « arrêter la collecte excessive des données, et le suivi de la navigation sans le consentement des utilisateurs ». De plus, l’entreprise doit veiller à ce que « des mesures satisfaisantes » soient prises en matière de conservation de données de l’utilisateur, de manière confidentielle et sécurisée.

Windows 10 Home
Windows 10 Home

Diverses problématiques à régler en 3 mois

La CNIL a énuméré les défauts de Windows 10 qui vont au-delà de la collecte excessive des données, incluant des plaintes au sujet d’un manque de sécurité, en particulier le fait que la firme de Redmond ne limite pas la quantité de tentatives de connexion qui peuvent être faites avec un code PIN sur le compte Microsoft d’un utilisateur (ou d’autres services en ligne). La société a également été critiquée pour envoyer des données de l’UE vers les États-Unis, allant à l’encontre du Safe Harbor afin de faire place au Privacy Shield, qui assure une meilleure protection des données pour les résidents européens.

Le rapport de la CNIL est basé sur une enquête qui a été menée entre avril et juin 2016. L’organisation a été invitée à examiner Windows 10 parce que le système d’exploitation est apparemment utilisé par plus de 10 millions d’utilisateurs en France. Avec ce rapport, la CNIL ne cherche pas à interdire Microsoft d’utiliser la publicité dans ses services, mais chercher à « permettre aux utilisateurs de faire librement leur choix, tout en étant correctement informé de leurs droits ».

Il semble que Microsoft soit prête à travailler avec la CNIL pour rectifier la situation. David Heiner, un des dirigeants du groupe américain en charge des questions légales, a noté que la société va collaborer avec la CNIL pour « travailler à des solutions qu’elle trouvera acceptables », selon Reuters.

Mots-clé : CNILMicrosoftsécuritéWindows 10
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.