Fermer
Microsoft

Microsoft jette l’éponge dans le mobile pour se “rationaliser”, et licencie 1 850 personnes

Après les nouvelles de la semaine dernière de Microsoft vendant une partie de son business mobile pour 350 millions de dollars, aujourd’hui Microsoft évoque l’avenir des smartphones. La société vient d’annoncer par un communiqué qu’elle allait licencier 1 850 employés (1350 qui seraient en Finlande et probablement la plupart composées de ceux qui ont travaillé pour les appareils Nokia), et prendre en charge les 950 millions dollars de dépenses, dont 200 millions de dollars concernent les indemnités de départ.

En effet, le géant de Redmond souhaite « rationaliser » l’entreprise, et se concentrer sur les marchés où elle estime pouvoir mieux se différencier.

‘We are focusing our phone efforts where we have differentiation – with enterprises that value security, manageability and our Continuum capability, and consumers who value the same’, a déclaré Satya Nadella, CEO Microsoft, dans un communiqué. Autrement dit, elle va se concentrer en proposant des services et solutions pour les entreprises qui valorisent la sécurité, Continuum, et les consommateurs qui apprécient la même chose. Nadella poursuit en mentionnant que l’entreprise « va continuer à innover sur tous les appareils et services de cloud computing à travers toutes les plateformes mobiles ».

D’une part, cette annonce n’est pas surprenante, étant donné que Microsoft n’a pas réussi à susciter beaucoup d’intérêt avec ses smartphones Lumia depuis la reprise de l’entreprise mobile Nokia, face à des dispositifs basés sur Android et les iPhone d’Apple. En effet, ces derniers continuent de dominer les ventes et les parts de marché à l’échelle mondiale. En fait, au cours du premier trimestre de cette année, la part de marché de Windows Phone a chuté en dessous de 1 %. D’autre part, c’est un peu choquant de voir Microsoft baisser les bras.

La fin de tout espoir !

L’entreprise, qui a vendu à une filiale du groupe Foxconn, FIH Mobile, ses activités de téléphonie mobile d’entrée de gamme la semaine dernière, n’a jamais été le principal intérêt pour Microsoft. C’est donc un choix très évident de transmettre ses activités à un groupe plus intéressé à le développer. Elle a donc décidé d’abandonner l’extrémité inférieure du marché qui, curieusement, est encore un volume assez important.

En revanche, la partie mobile a toujours été un secteur que Microsoft voulait avoir pour voir si elle pouvait répondre à Apple. Cependant, cela ne semble pas être le cas. Cela est en partie dû à une arrivée sur le marché assez tardivement, un smartphone qui n’a jamais été le haut de gamme que l’on attend d’une telle société, et surtout une offre logicielle bien pauvre par rapport à la concurrence.

Il convient de noter que les licenciements seront définitifs en juillet 2017, a déclaré la société. Cela coïncide avec la fin de son exercice. Triste nouvelle donc en ce 25 mai ! Mais pour le côté positif, s’il semble que nous pourrions voir moins d’appareils mobiles de la part de Microsoft, nous pourrions néanmoins voir le tant attendu Surface Phone…

Mots-clé : LumiaNokia
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.