close
Microsoft

Build 2016 : Microsoft parle de Cortana, Skype, bots, et API

Le 30 mars, lors de l’ouverture de la keynote Build 2016, le PDG de Microsoft, Satya Nadella a évoqué les « conversations comme une plate-forme ». Cela signifie que les conversations entre deux personnes ou plus, entre les personnes et les assistants numériques, et entre les personnes et les bots, qui sont des applications intelligentes où les humains peuvent converser avec.

Finalement, cette plate-forme comprendra la communication entre les bots et des assistants numériques.

Dans sa présentation, Nadella a également rappelé que Cortana est centré sur l’utilisateur, et non les appareils. Cela dit, Marcus Ash, de l’équipe Cortana, est monté sur scène et a révélé qu’un million de questions vocales sont ingurgitées quotidiennement par Cortana. Les bonnes nouvelles sont que l’assistant personnel de Microsoft recevra une mise à niveau « Anniversary Update » prévue cet été (aka Redstone 1), qui va notamment vous permettre de fonctionner plus étroitement avec Office.

Build

En plus d’améliorer l’intégration d’Office, Cortana aura également la possibilité de suivre les détails de la géolocalisation sur les appareils compatibles Cortana. Ash a expliqué que Cortana va aussi compter sur une « équipe d’experts » qui sont essentiellement des apps fonctionnant dans l’écosystème Cortana. Ash a également partagé que la version de Cortana dans la mise à jour « Anniversary Update » sera disponible dans 13 pays cet été. Cependant, Cortana Developer Preview est disponible dès maintenant, afin que les développeurs puissent commencer à travailler avec les nouvelles fonctionnalités.

Dans la présentation de Skype, Cortana va également jouer un rôle majeur dans l’avenir du populaire client de messagerie instantanée de Microsoft. L’assistant virtuel sera situé dans le coin supérieur droit de l’application.

Cortana va également jouer un rôle majeur dans l’avenir de Skype

Dans une démonstration, Cortana a envoyé à l’utilisateur un message privé sur Skype pour demander où un livreur doit déposer un colis. Depuis Skype, la démo a également montré que l’utilisateur a pu réserver un créneau dans l’agenda d’un ami lors d’un voyage à Dublin. Elle était même capable de réserver un hôtel en utilisant un bot du Westin Hôtel sur Skype, et a reçu une suggestion de Cortana pour aller voir un autre ami également à Dublin.

L’avenir des bots…

En s’éloignant de Cortana, la keynote Build 2016 a révélé que l’intelligence est également injectée dans la vidéo en temps réel grâce aux bots Skype Video. Cela dit, les développeurs ont désormais accès au Skype Bot Platform SDK. En outre, la dernière application Skype pour le grand public donnera accès aux bots Skype.

Aussi mentionné au cours de la session, le Microsoft Bot Framework SDK. Ce dernier permettra aux développeurs de créer plus facilement des bots sécurisés qui peuvent communiquer entre eux. Le SDK fournit un chat réutilisable qui peut être inséré dans des pages Web pour tester le bot. Il y a aussi le Bot Builder SDK, qui va accélérer le processus de développement.

Skype Bot Platform SDK

Dans une démonstration, Lili Cheng a révélé quelques outils du Bot Framework pour la construction de règles en langage naturel. D’un simple clic de souris, les développeurs peuvent développer un dictionnaire pour un simple verbe. Ils peuvent même enseigner à un bot de comprendre l’argot. Si le bot ne comprend pas ce que l’utilisateur final tente de communiquer, il peut faire appel à une personne réelle pour résoudre le problème afin qu’il puisse correctement terminer la commande. À titre d’exemple, si le bot ne comprend pas ce que vous voulez sur la pizza, il peut alerter un employeur pour corriger la commande avant de la passer.

La plate-forme contient un langage naturel en back-end qui vous aidera à comprendre ce que l’utilisateur final demande. Il peut également présenter aux développeurs ce qu’il sait au sujet d’une demande d’un l’utilisateur, afin que le développeur puisse modifier ce que le bot reconnaît et comment il répond en temps réel. Cette plate-forme sera disponible pour des applications telles que Slack, SMS, Skype, et plus encore.

API, API … API

22 API sont disponibles pour les développeurs

Enfin, Cornelia Carapcea est montée sur scène pour parler des services cognitifs de Microsoft disponibles depuis ce lien. À ce jour, 22 API Cognitive Services sont disponibles pour les développeurs, parmi lesquelles on retrouve Search, Vision, Language et bien d’autres. Cette plate-forme permettra de relier un certain nombre de capacités de Microsoft, et des services de « machine learning » (apprentissage automatique).

Dans un exemple fourni par Carapcea, l’API Vision a été utilisée pour reconnaître des images dans une photographie juste capturée. Dans une autre démo, un CaptionBot était capable d’ajouter une drôle de légende à toute image récupérée depuis Bing sans aucune connaissance préalable de cette image. Une autre démonstration a permis depuis une piste audio de mauvaise qualité de correctement traduire les paroles dans un fichier texte en utilisant un processus nommé CRISP.

Application de Saqib Shaikh pour les aveugles

La keynote a pris fin sur une bonne note, montrant une vidéo d’un développeur londonien nommé Saqib Shaikh. Ce dernier a conçu une application qui est capable de décrire de manière audible les gens et les lieux qui l’entourent. Ce dernier a été aveugle depuis l’âge de 7 ans, et cette application est conçue non seulement dans une paire de lunettes, mais également sur son smartphone. Cela signifie qu’il peut prendre des photos de ses environs, et l’application va automatiquement reconnaître ce qui l’entoure pour décrire ce qu’elle voit.

Tags : Build 2016Windows 10
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.