Fermer
Périphériques

Surface Book vs MacBook Pro : un combat inégal ?

Annoncé comme le véritable concurrent du MacBook Pro, le Surface Book a une construction monocoque similaire en métal usinée, un véritable clavier, un écran avec une haute résolution et un trackpad en verre comme son concurrent. Avec ses angles tranchants et angulaires, vous seriez pardonné si vous pensiez que le Surface Book viendrait du célèbre créateur d’Apple, Jony Ive.

Pourtant, alors que le Surface Book peut reprendre certaines idées du géant de Cupertino, Microsoft positionne l’ordinateur portable comme un concurrent clair pour le MacBook Pro. Dans une comparaison directe, Panos Panay, responsable du matériel chez Microsoft, proclamait fièrement que la performance du Surface Book est deux fois plus rapide que le MacBook Pro.

Et les similitudes finissent ici, puisque Microsoft et Apple ont des approches radicalement différentes entre la vision tablette et l’ordinateur portable informatique, pour le Surface Book et le MacBook Pro.

Surface Book vs MacBook Pro

Surface Book vs MacBook Pro : conception

Même si le Surface Book et le MacBook ont des similitudes sur le châssis de 13 pouces argenté et usiné de la construction monocoque en métal, le Surface Book semble plus moderne avec des arêtes vives, par rapport aux douces courbes de l’ordinateur portable d’Apple.

Le Surface Book a également une charnière “accordéon”, Dynamic Fulcrum, plus moderne et prononcée. Alors que la charnière ajoute du cachet au design du Surface Book, ce n’est pas une conception entièrement nouvelle. La charnière Dynamic Fulcrum ressemble beaucoup à la charnière que Lenovo a présentée sur le Yoga Pro 3, sauf que la charnière du Surface Book ne tourne pas les 360 degrés. Lorsqu’il est fermé, le Surface Book a un léger écart entre l’écran et le clavier, ajoutant une petite touche de conception aérée minimaliste. L’inconvénient est que l’espace peut attirer la saleté et la poussière lors du transport de l’ordinateur portable dans un sac.

Surface Book : charnière accordéon, Dynamic Fulcrum

Tant le MacBook Pro et le Surface Book arrivent avec un clavier rétroéclairé, et des touches assez espacées. Du côté du marketing de Microsoft on n’a pas hésité lors de la keynote de mettre en évidence l’expérience de saisie, avec ses touches silencieuses et agréables, et son trackpad en verre. Le MacBook Pro d’Apple arrive depuis bien longtemps avec un bon clavier et un trackpad en verre très réactif. Cependant, à la différence de certains ordinateurs portables professionnels, le clavier n’est pas résistant aux éclaboussures.

Le Surface Book pèse 1.516 kg, soit environ le même poids que le MacBook Pro – 1.58 kg. Impressionnant, en dépit de l’écran d’une tablette amovible, le Surface Book est légèrement plus grand que le MacBook Pro. L’ordinateur de Microsoft mesure 31.24 x 23.22 x 2.29 cm, tandis que le MacBook Pro mesure 31.37 x 21.89 x 1.80 cm.

Bien qu’il y ait de nombreuses similitudes, il y a trois choses notables qui font que le Surface Book est différent du MacBook Pro.

Tout d’abord, Microsoft a opté pour un écran tactile pour son Surface Book. À contrario, Apple vous oblige à choisir entre le tactile avec l’iPad, et un clavier traditionnel couplé à un touchpad pour sa gamme de MacBook. Deuxièmement, l’écran se détache. Le facteur de forme est en fait similaire à la Surface Pro 4, mais plutôt qu’un Type Cover assez fin, le Surface Book utilise un dock clavier plus solide et traditionnel conçu en métal. Le dock clavier ressemble davantage à la base d’un clavier d’un ordinateur portable traditionnel, comme l’Apple MacBook Pro. Et troisièmement, une fois que l’écran se détache, les utilisateurs peuvent interagir avec l’écran tactile ou utiliser le nouveau Surface Pen.

Surface Book : mode toile de création

En matière de facteurs de forme, les utilisateurs peuvent utiliser le Surface Book comme un ordinateur portable, comme une tablette, en mode “chevalet” lorsque vous désirez profiter d’applications tactiles, de conversations Web ou que vous voulez regarder un film ou une vidéo, ou en mode “toile pour la création”, pour lequel vous tournez l’écran et vous le fixez à nouveau pour utiliser le Surface Book comme une toile pour vos créations.

Surface Book : inclinaison

Surface Book vs MacBook Pro : performances

Pour obtenir le maximum de performances, vous aurez besoin de garder la tablette attachée au clavier, puisque c’est dans cette base qu’est logée la puce GPU NVIDIA GeForce 8G. En effet, si vous n’optez pas par la puce du dock, vous allez vous retrouver avec une puce Intel HD Graphics 520 qui fait partie de l’architecture de la sixième génération de processeur Intel Skylake incrusté dans la partie de la Surface Book elle-même. Concernant la nouveauté de la conception, Microsoft est presque le seul constructeur à ne pas embarquer une batterie supplémentaire dans son dock.

MacBook Pro : toujours les anciennes puces au programme

Apple va probablement mettre à jour son MacBook Pro avec des puces Skylake à l’avenir, mais le timing d’un tel lancement n’est pas connu. Actuellement, le MacBook Pro de 13 pouces est alimenté par la puce de 5e génération sous l’architecture Broadwell d’Intel, et la puce graphique est la Intel Graphics 6100 Iris, donc la performance n’est pas aussi puissante qu’elle peut l’être avec puce Skylake. En outre, il n’y a aucune option pour une autre carte graphique sur le MacBook Pro. Pour des performances décentes dans ce domaine, vous aurez besoin d’opter pour le plus grand modèle de 15 pouces.

Un autre avantage de l’architecture Skylake est le fait qu’il soit possible d’envoyer simultanément du contenu sur deux écrans 4K, ce qui est bénéfique pour les propriétaires de petites entreprises qui désirent la flexibilité d’une tablette lors des déplacements, un ordinateur portable pour la productivité et une configuration de bureau multibureaux lorsqu’ils peuvent se poser.

“En ajoutant un GPU dédié, deux processeurs supplémentaires, cela rend essentiellement le Surface Book deux fois plus rapide que le MacBook Pro”, a déclaré Panay lors de la keynote, notant que la performance est à peu près le double de celle d’un MacBook Pro.

Surface Book vs MacBook Pro : autonomie

Microsoft a fait un gros travail sur l’autonomie de son Surface Book. Microsoft vante que l’ordinateur portable sera en mesure de disposer d’une autonomie de 12 heures sur une charge. C’est donc deux heures de plus que les 10 heures promises par Apple sur le MacBook Pro.

Les propriétaires de petites entreprises qui travaillent à distance sans accès à une prise de courant apprécieront ce supplément d’autonomie. Pour mettre cela en perspective, c’est plus ou moins une journée et demie de boulot si l’on considère qu’une journée de travail est de huit heures. Bien évidemment, on ne sait pas dans quelle mesure les tests ont été effectués, et si le GPU aura un effet négatif sur l’autonomie. Tout cela reste à prouver dans un test complet.

Une autre grande amélioration que Panay a vantée durant la conférence, est le fait que le Surface Book ne va pas perdre en autonomie lorsque le couvercle est fermé en mode veille.

Surface Book vs MacBook Pro : la magie du Surface Pen

Un autre facteur clé de différenciation entre le Surface Book et le MacBook Pro est l’inclusion du stylet actif. Comme la Surface Pro 4, le Surface Book est livré avec le Surface Pen, et Microsoft a apporté des améliorations à son stylet rendant plus facile la saisie de notes, et le dessin. Une amélioration est l’inclusion de la gomme à l’apposé de la mine.

Dans l’ensemble, c’est une amélioration notable par rapport au Surface Pen sur la Surface Pro 3, offrant 1024 niveaux de sensibilité à la pression avec une faible latence afin d’offrir une sensation d’écriture similaire à celle d’un vrai crayon sur du papier, et qui vous permet de lancer rapidement OneNote en un clic.

Surface Book : le Surface Pen, un ajout bienvenu

Ces caractéristiques ne sont pas disponibles sur le MacBook Pro d’Apple. Pour en disposer, vous aurez besoin d’investir dans l’iPad Pro, mais le Apple Pencil est un accessoire optionnel qui n’est pas inclus dans le prix.

Surface Book vs MacBook Pro : écran

Le MacBook Pro de 13 pouces a un écran Retina avec une résolution de 2 560 x 1 600 pixels, avec un format 16:10. Le Surface Book possède quant à lui un écran de 13.5 pouces avec une densité de pixels de 267 ppi. Cela signifie qu’il a un peu plus de pixels que le MacBook Pro, avec une résolution de 3 000 x 2 000 pixels.

Le format du Surface Book est semblable à une feuille A4, et Microsoft affirme que c’est le même format 3:2 que l’on retrouve sur la Surface Pro 3 et la Surface Pro 4.

Surface Book : écran

Si ce format est vraiment plus naturel lorsque vous utilisez le Surface Book en mode tablette, l’écran n’est pas optimisé pour la consommation de vidéos. Ainsi, vous aurez les fameuses bandes noires lorsque vous regarderez un film en 16:9. En mode ordinateur portable, les propriétaires peuvent apprécier le ratio 3:2, car cela signifie moins de défilement pour des tâches liées à la productivité, comme la navigation de pages Web et la saisie dans des feuilles de calcul.

Surface Book vs MacBook Pro : connectivité, connectique

Le Surface Book et le MacBook Pro ont des spécifications internes similaires. Les deux dispositifs peuvent être configurés jusqu’à 16 Go de mémoire vive (RAM), 128 Go à 512 Go de stockage interne (SSD), du Bluetooth 4.0 et du Wi-fi 802.11ac.

Néanmoins, il y a quelques différences notables entre les deux périphériques. La première est que le MacBook Pro est livré avec deux ports Thunderbolt 2, deux ports USB 3.0, un lecteur de carte SD et un port HDMI, alors que le Surface Book a des ports plus limités, car il n’y a pas de ports Thunderbolt, et oubliant le port HDMI par un Mini DisplayPort.

MacBook Pro de 13 pouces : connectique

Le Surface Book arrive avec deux caméras : une caméra frontale de 5 mégapixels et une caméra arrière de 8 mégapixels. Le MacBook Pro a seulement une caméra FaceTime HD 720p.

Surface Book vs MacBook Pro : conclusion

En matière de performance pure, vous pouvez faire beaucoup avec le Surface Book, mais quand vous ajoutez davantage de stockage et de mémoire, le prix de départ de 1 499 dollars saute rapidement à 2 699 dollars pour un périphérique configuré au maximum de puissance. Le MacBook Pro d’Apple est quant à lui vendu à un prix de départ de 1 449 euros, et plafonne à 1 999 euros pour son modèle haut de gamme.

Même si vous payez peut-être moins pour un MacBook Pro, vous pouvez finir par payer plus si vous avez besoin d’une tablette et que vous décidez d’ajouter un iPad ou un iPad Pro au panier. Ce qui importe vraiment est de savoir si vous appréciez la souplesse d’avoir une tablette dans un seul appareil, et si avoir un écran tactile et un stylet sont deux composantes importantes pour vous. Dans ce cas précis, le Surface Book surpasse de très loin le MacBook Pro.

Surface Book : clavier

Curieusement, même si le Surface Book est destiné à des tâches plus productives, il manque le balayage de l’iris par la caméra RealSense 3D introduite sur la Surface Pro 4 et le lecteur d’empreintes digitales que l’on retrouver sur le Type Cover de la Surface Pro 4, pour en faire un ordinateur portable réellement indispensable en entreprise.

Pour schématiser le tout, le Surface Book pourrait être considéré comme une Surface Pro 4 plus mince, avec un écran plus grand, qui évite la béquille et le Type Cover, en faveur d’un dock clavier plus robuste. Maintenant, la grosse problématique va être la disponibilité du produit dans le monde entier. Il n’est pas certain que l’on retrouve ce dernier sur les étagères des boutiques françaises.

Mots-clé : AppleMacBook ProMicrosoftSurface Book
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.