Fermer
Périphériques

Compute Stick : Intel dévoile le futur de son mini ordinateur

Ce n’est un secret pour personne que les ordinateurs deviennent plus petits, et tout le monde essaie de grignoter une part de marché. Il y a de cela quelques mois, Intel a dévié de son activité principale (la commercialisation de processeurs), en libérant des périphériques ratatinés comme le NUC, et encore plus petits le Compute Stick. Aujourd’hui, une feuille de route prétend montrer les caractéristiques et les spécifications prévues pour les prochaines générations du Intel Compute Stick.

Le premier Compute Stick a réellement été un succès grâce à sa lecture vidéo au format 1080p, et alors qu’il est arrivé à un prix compétitif pour un ordinateur, il n’était pas assez bon pour battre la concurrence sur le marché du streaming. Si l’on en croit la roadmap, la mise à niveau de la gamme va entraîner une augmentation des performances graphiques et de traitement, ainsi que des fonctionnalités simplifiées.

Le premier modèle sur l’image est connu sous le nom de code “Falls City”, et serait disponible en deux variantes, à la fois pour Windows et Linux, et il serait basé sur l’architecture Atom Bay Trail. La variante sous Windows inclut Windows 8.1 avec Bing, 2 Go de mémoire vive et 32 ​​Go de stockage interne. Le modèle sous Linux est livré avec Ubuntu préinstallé, mais il ne dispose que de 8 Go de stockage interne et 1 Go de mémoire vive. Les versions Windows et Linux du “Falls City” incluent une connexion Wi-fi b/g/n et Bluetooth 4.0.

Compute Stick : Intel dévoile le futur de son mini ordinateur

Au quatrième trimestre de 2015, le Compute Stick “Cedar City” sera libéré, arborant un disque SATA de 64 Go et 4 Go de mémoire vive, aux côtés d’un processeur Core M. Il inclut le support HDMI MHL+, de sorte que vous ne devrez pas le connecter au port USB pour l’alimenter. Il va tout simplement être possible de brancher la clé HDMI sur votre écran ou votre téléviseur pour qu’elle fonctionne. Le “Cedar City” offrira également le support à l’USB 3.0, et la connectivité Wi-fi 802.11ac, mais il arrivera seulement en version Windows 10 avec Bing.

Enfin, dans le courant de la première moitié de l’année 2016 nous devrions voir les “Falls City 2”, à nouveau dans des variantes Windows 10 et Linux, et alimentés par les puces Atom Broxton nouvellement annoncées. Cette deuxième vague apportera la compatibilité MHL, et le stockage interne va être augmenté avec la version Windows 10 avec un disque eMMC de 64 Go.

Alors que la première version “Falls City” n’offrira pas un support à la résolution 4K, à la fois le “Cedar City” et “Falls City 2” l’offriront, avec la deuxième version du “Falls City” se vantant de performances graphiques améliorées.

Compute Stick

Bien sûr, tout cela reste de la spéculation, mais la feuille de route semble légitime, et est fondée sur ce que nous savons déjà sur les plans d’Intel concernant son Compute Stick.

Mots-clé : Compute StickIntelPC Stick
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.