close
Apps

Facebook, Twitter et eBay aideront le lancement de Ubuntu Phone

Le premier Ubuntu Phone au monde, le BQ Aquaris E4.5 Ubuntu Edition, sera mis en vente dès aujourd’hui, lundi 9 février. Alors que beaucoup de monde vont avoir les yeux rivés sur les comptes Twitter de @bqreaders et @ubuntu pour être informé de l’ouverture des ventes, le vice-président Mobile chez Canonical, Cristian Parrino, a également mentionné lors de l’annonce que nous pouvons nous attendre à quelques grands noms d’applications figurant sur le nouveau système d’exploitation mobile.

Lorsqu’on lui a demandé les applications natives qui vont faire leur apparition sur Ubuntu Phone, Parriono a mentionné : “Facebook, Twitter, eBay, Time Out, Yelp, ainsi que les applications que la communauté a développées et fonctionnant avec les API de Spotify et Dropbox. Beaucoup donc”.

Cependant, il y a une application majeure qui ne fera pas son apparition sur Ubuntu Phone pour le moment : WhatsApp. L’application sociale incroyablement populaire ne fera pas partie des 1 000 applications attendues pour propulser Ubuntu Phone à des sommets.

BQ Aquaris E4.5 Ubuntu Edition

Nouvel écosystème, nouveaux défis

Ubuntu Phone est un tout nouveau système d’exploitation mobile, et comme Cristian Parrino l’a souligné, “nous ne sommes pas un autre iOS ou Android. Ubuntu Phone offre une toute nouvelle façon d’interagir”.

En effet, et contrairement à Android et iOS où les applications sont étroitement restreintes et contrôlées par les propriétaires de la plateforme (en particulier dans le cas d’Apple), et placés dans une grille pour que les utilisateurs puissent la lancer, Canonical tente quelque chose d’assez différent avec Ubuntu Phone.

Plutôt que d’afficher des applications distinctes dans des grilles, Ubuntu Phone préfère agréger les contenus et services via des “Scopes”, qui vont intégrer divers applications et services dans une interface facile à utiliser, afin que les utilisateurs n’aient pas à faire défiler les écrans d’icônes.

Scopes de Ubuntu Phone

Les “Scopes” vont offrir différents écrans d’accueil qui vont agréger diverses sources. Ainsi, vous pouvez avoir un scope dédié à la musique, qui combine les fichiers MP3 que vous avez stockés localement, que votre playlist de morceaux préférés sur YouTube. En cliquant sur la source YouTube, cette action aura pour effet d’ouvrir l’application en plein écran comme si celle-ci était “native”.
Autre exemple, le scope “À proximité” regroupera les services locaux centrés autour de l’endroit où vous êtes et ce que vous faites, vous donnant des avis sur les restaurants locaux à proximité, ainsi que la météo de votre région.

Selon Parrino, les “scopes” vont être un véritable jeu d’enfant pour nous. “Ils peuvent être faits en une fraction de seconde”, nous dit-il. Autant dire que vous n’avez plus à ouvrir des applications disjointes ou des pages web pour afficher toutes les informations que vous souhaitez.

Cela signifie que pour le tout nouvel écosystème, les applications natives doivent être réécrites entièrement, mais Canonical fait tout son possible pour porter les applications déjà existantes sur son OS de bureau vers Ubuntu Phone. La société promet un avenir où les ordinateurs de bureau et applications mobiles utiliseront le même code source.

La qualité et la quantité d’applications sur un système d’exploitation mobile émergent sont essentielles – il suffit de regarder le combat de Microsoft avec Windows Phone. Il est donc bon de voir qu’Ubuntu Phone a quelques grands noms d’applications dès son déploiement. Cependant, si vous êtes un fan de WhatsApp, vous aurez envie de rester avec iOS ou Android pour le moment.

Tags : FacebookTwitterUbuntu Phone
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.