Fermer
Microsoft

Microsoft peut bloquer les utilisateurs OneDrive sans les prévenir

Si vous payez pour stocker les fichiers sur le service de cloud OneDrive de Microsoft, alors sachez que le géant de la technologie peut juste vous empêcher d’y accéder pendant 24 heures ou plus sans raison particulière, selon Patrick Moorhead.

C’est en tout cas ce qui semble être arrivé à Moorhead, analyste principal pour Moor Insights & Strategy, qui indique sur son compte Twitter avoir reçu le message visible ci-dessous après avoir essayé d’accéder à ses fichiers stockés sur OneDrive.

“Microsoft bloque mes fichiers pendant une période de 24 heures, alors qu’ils disent qu’ils vont les ‘examiner’, et peuvent fermer mon compte en 48 heures. Ce n’est pas une façon de diriger un service de stockage en ligne. Le pire c’est que je suis un client qui a payé pour le service”, a-t-il dit.

Dans le message de Microsoft adressé à Moorhead, le blocage de son compte OneDrive a été lancé en raison soit d’un “inhabituel grand volume de trafic”, une “activité suspecte”, ou “une violation de la convention du service ou un code de conduite de Microsoft”. L’analyste a déclaré qu’après avoir correspondu avec la firme de Redmond, celle-ci n’a pas donné plus de précisions quant à l’action réalisée sur son compte.

Microsoft peut bloquer les utilisateurs OneDrive sans les prévenir

Cependant, en réponse à une demande, Moorhead a déclaré : Microsoft a réexaminé mon contenu, et a déterminé que les fichiers n’entrent pas en violation avec les conditions de la firme.

Cela semble réduire la question à “un exceptionnel grand volume de trafic” ou une “activité suspecte” sur le compte, mais Moorhead note aussi que le nouveau mystère est ce que Microsoft fait quand il “examine” et “réexamine” le contenu d’un utilisateur OneDrive. Quoi qu’il en soit, Microsoft n’a toujours pas fourni plus de détails à Moorhead…

Microsoft a rebaptisé son service de stockage SkyDrive en OneDrive plus tôt cette année, et avec un changement de nom devenant officiel en février.

Redmond a été contraint de changer le nom de son service de stockage sur le cloud après avoir perdu un procès sur une marque déposée par l’opérateur de télévision par satellite Sky Broadcasting Group. Mais, ce changement a également offert à Microsoft une chance de pousser sa marque de cloud vers d’autres plateformes telles que Xbox One et One Microsoft en juillet dernier.

En fin de compte, le changement de nom reflète l’objectif du service de stocker “tout en un seul endroit”, a écrit Chris Jones dans une publication sur ​​le blog de OneDrive en février.

Tout cela pour dire qu’une fois vos données sur le cloud, sachez que celles-ci ne vous appartiennent presque plus, et vous devez rester méfiant quant à leur utilisation.

Mots-clé : OneDrive
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.