Fermer
Périphériques

CES’14 : LG veut radicalement simplifier les Smart TV en réincarnant webOS

Durant les dernières années les télévisions n’ont cessé de s’améliorer, notamment avec l’arrivée des Smart TV, mais un sentiment revient sans cesse : l’expérience est très maladroite. Aujourd’hui, les constructeurs veulent sans doute changer tout ça.
Lors du CES qui se déroule actuellement à Las Vegas, LG a officiellement annoncé ce qui pourrait précisément être décrit comme une approche radicalement nouvelle d’une plateforme de Smart TV, intégrant son propre système d’exploitation récemment acquis, webOS.

La nouvelle interface est non seulement visible et attrayante, mais elle semble, et espérons-le, ressembler davantage aux systèmes d’exploitation que nous utilisons tous les jours. En plus de son design, LG promet que l’expérience vous sera de suite familière, et offrira à l’utilisateur des options de contenu et des informations sans pour autant se passer du flux courant qui passe à la télé.

LG dit que l’idée est de rendre la télévision à nouveau simple. Aujourd’hui, dès lors que vous possédez une Smart TV, passer d’un contenu qui est actuellement diffusé à la télé à disons, Skype, vous oblige à arrêter ce que vous êtes en train de regarder, d’ouvrir une application, attendre qu’elle se charge, puis de naviguer dans le contenu. Si l’utilisateur veut revenir au film qu’il était en train de regarder, il doit fermer l’application. C’est autant d’allers-retours inutiles.

CES'14 : LG veut radicalement simplifier les Smart TV en réincarnant webOS

La plateforme webOS de LG représente un nouveau paradigme, celui dans lequel le fait de passer des applications à la TV en direct est davantage comme changer de chaîne entre M6 à TF1. Il permet également de trouver le contenu que vous souhaitez regarder plus facilement, tout en intégrant une fonctionnalité de recherche universelle, des sondages, des applications, des jeux et le tout en un seul et même endroit.

La fonction Live Menu de LG élargit l’expérience de la navigation sur la télévision en faisant des suggestions sur ce qu’il faut regarder, en utilisant tous les contenus disponibles, enregistrée, tout en piochant les informations en provenance du contenu lui-même, et allant même jusqu’à s’habituer à ce que l’utilisateur regarde. Tout est activement surveillé et décortiqué.
En outre, WebOS est également capable de reconnaître instantanément quel type de matériel externe est connecté au téléviseur, et fera alors apparaître dans une fenêtre pop-up une liste d’options de réglages au cœur de laquelle l’utilisateur n’aura plus qu’à naviguer et à cliquer.
De plus, cette plateforme a pour avantage d’être extrêmement flexible pour permettre à tous les développeurs de créer des applications plus facilement et d’accroître la compatibilité des téléviseurs LG Smart TV avec d’autres produits.

Bien que webOS basé sur l’expérience des Smart TV de LG ne sera pas inclus sur l’ensemble de ses téléviseurs, tous les modèles haut de gamme et milieu de gamme y auront le droit – plus de 70 % des téléviseurs LG Smart TV en 2014. On s’attend à ce que chaque modèle qui embarque webOS inclut un processeur quadricoeurs et 1,5 Go de mémoire vive, ce qui suggère que la navigation devrait être assez fluide.

Les applications prises en charge au moment du lancement devraient inclure Netflix, Hulu, Skype, Facebook, Twitter, vTuner et une poignée d’autres. Naturellement, un navigateur Web pleinement fonctionnel sera inclus, même si je me réserve encore le droit de douter de l’utilité de ce dernier au sein de mon salon tant que je ne l’aurais pas testé.

Naturellement, les premiers téléviseurs ainsi équipés investiront en priorité le marché sud-coréen, avant une commercialisation sur notre territoire et de l’autre côté de l’Atlantique.

Mots-clé : CES 2014LGSmart TVwebOS
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.