Fermer
MobileSmartphones

Le smartphone à écran flexible G Flex de LG repéré en vidéo et en images

Alors que le premier smartphone à écran flexible de LG – surnommé le LG G Flex – n’est pas encore officiel, il a réussi à apparaître en Argentine s’affichant en photos et vidéo.

Comme vous pouvez le voir dans la galerie d’images et la vidéo ci-dessous, le G Flex ressemble beaucoup à l’appareil que nous avons vu il y a quelques jours lors d’une image de presse.

Selon The Verge, l’appareil dispose d’un écran de 6 pouces offrant une résolution de 1280 x 800 pixels, a des boutons incorporés sur la coque arrière, de la même manière que le G2, et est destiné à être utilisé pour consommer du contenu en mode paysage. C’est ce qui explique pourquoi sa courbure est similaire à certains modèles de téléviseurs OLED.

Concernant les spécifications internes du smartphone, outre l’écran du 6 pouces, le G Flex arriverait avec le processeur Snapdragon 800 cadencé à 2,3 GHz de Qualcomm couplé avec 2 Go de mémoire vive. En outre, ce smartphone pourrait être un véritable photophone si l’on en croit le flash et la lampe d’assistance incorporés sur le dispositif. De plus, il arriverait avec un stockage interne de 32 Go, et serait compatible 4G LTE. Côté logiciel, Android 4.2.2 Jelly Bean est prévu d’être intégré.

Le smartphone à écran flexible G Flex de LG repéré en vidéo et en images

En outre, le G Flex est censé être lancé le mois prochain en Corée du Sud, et pourrait arriver aux États-Unis, en Europe ou en Amérique latine.

Fait intéressant, lorsque The Verge contacté LG pour en savoir davantage, la société n’était pas certaine que le smartphone visible à la télévision argentine soit en effet la “vraie chose”, ou non.

En plus du LG G Flex, il y a un autre smartphone avec un écran incurvé qui devrait rapidement arriver sur le marché, le Samsung Galaxy Round, qui serait également disponible en nombre limité pour un marché très restreint…

Mots-clé : écrans flexiblesG FlexLG
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.