Fermer
AppsMobile

Pearltrees arrive sur Android : un façon élégante et visuelle de collecter et partager du contenu

Si vous êtes un utilisateur d’Android à la recherche d’une nouvelle façon d’organiser vos informations, ne cherchez pas davantage ! Pearltrees a annoncé que son application est enfin lancée sur les smartphones Android – accessible depuis le Google Play Store, et que la plateforme a ajouté certaines fonctionnalités provenant directement de cette version Android.

Selon ce qu’annonce Pearltrees, l’application sera supportée par plus de 2 500 dispositifs Android et 98,3% des systèmes d’exploitation Android, ce qui est louable compte tenu des nombreuses variantes dans les tailles d’écran et de la fragmentation de l’OS mobile de Google. Les tailles trop “petites” d’écran et pour des raisons évidentes – considérant la nécessité de naviguer à travers les arbres – ne bénéficieront pas de cette application.

Pearltrees arrive sur Android

Avec des branches qui s’étendent à partir d’arbres et de perles suspendues ou reliant chaque branche, il est évident qu’il s’agit réellement d’une nouveauté. Pearltrees ressemble à une interface utilisateur de nouvelle génération pour la gestion de ces fichiers numériques généralement inorganisés dans nos systèmes d’exploitation.
Alors que Pearltrees ne se voit pas comme une réponse au système d’exploitation, l’application est bien consciente des possibilités qui arrivent avec son système. Parallèlement au lancement sur Android, Pearltrees a clairement fait un saut dans un nouveau monde, puisque cette mise à jour transforme l’application en une plateforme de gestion de fichiers. En fait, “Pearltrees veut devenir le gestionnaire de fichier universel pour le PC”, explique l’évangéliste en chef Oliver Starr. Cela ne signifie pas que les Pearltrees avec lesquels vous avez pris l’habitude de jouer disparaissent, puisque les fonctionnalités existantes resteront. Au contraire, l’application Android arrivera avec un peu de bagage supplémentaire dont les utilisateurs iOS ne pourront profiter à l’heure actuelle.

Par exemple, sur iOS si vous avez ajouté une vidéo YouTube avec Pearltrees, cliquer sur celle-ci avait pour conséquence de l’ouvrir normalement au sein du site Web YouTube, mais maintenant sur Android, si vous tapez sur cette même perle, vous serez alors redirigé vers l’application YouTube.
Comme l’explique Starr c’est important que les changements de Pearltrees permettent aux utilisateurs d’enregistrer des notes et des photos qui peuvent être ouvertes à l’aide d’autres applications de votre smartphone Android, ce qui leurs offrira par la suite la possibilité de télécharger et visualiser des fichiers, un peu comme ce que Dropbox offre, bien que ce n’est pas une caractéristique qui est en cours de déploiement immédiatement.

Ajout d'une perle à partir de diverses sources
Arbre avec de perles

Une deuxième caractéristique intéressante est l’intelligence algorithmique que les ingénieurs Pearltrees ont mis en oeuvre au sein de la plateforme. Pour permettre d’organiser beaucoup, beaucoup plus facilement les fichiers que sur les traditionnels systèmes d’exploitation, et même sur l’interface de Dropbox, le téléchargement de fichiers, des pages Web, et la tâche généralement ingrate d’organiser ces fichiers peuvent être fait automatiquement à votre place.
Avec à peu près chaque fichier ou page qui est ajouté comme une perle, Pearltrees est capable de donner un sens aux types de catégories qui seraient les mieux adaptés pour ces perles. Tout ce que vous avez à faire est de s’habituer à récupérer des informations via un arbre.

Starr ajoute que Pearltrees génère aujourd’hui des “recettes significatives” avec plus de 1 millions de contributeurs, 2 millions d’utilisateurs actifs, et près de 55 millions de perles sont stockées dans la base de données. L’application iOS compte aujourd’hui 1 million de téléchargements.

Utilisez-vous Pearltrees au quotidien ? Ce service a t-il changé votre façon de consommer du contenu sur la toile ?

Mots-clé : AndroidPearltrees
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.