Fermer
DéveloppementLangages

Une brève histoire des langages de programmation

Cette infographie présente quelques faits intéressants sur les langages de programmation, y compris qui les a créés et pourquoi sont-ils utilisés. Elle prend également en considération les classements récents de l’indice TIOBE et se penche sur les failles de sécurité dans Java, .NET et C/C++.

Les spécialistes de test de sécurité des applications, VeraCode, ont choisi Ada Lovelace comme point de départ pour son histoire sur les langages de programmation. Même si elle peut être créditée d’être la première programmeuse, Ada Lovelace a écrit des algorithmes destinés à être exécutés par une machine analytique. Elle est assez connue dans les pays anglo-saxons et en Allemagne, notamment dans les milieux féministes. En revanche, elle est moins connue en France, mais de nombreux développeurs connaissent le langage Ada, nommé en son honneur.

Le plus respectueux langage est probablement le Fortran qui, après une longue période de gestation de près de cinq ans par une équipe de programmeurs d’IBM dirigée par John Backus, a été proposé aux clients en avril 1957.

La fin des années 1950 a également vu le début du développement de Lisp, Cobol (Common Buisness Oriented Language) et Algol (langage algorithmique). Ces langages ont été créés par diverses équipes, mais Grace Hopper est créditée comme étant la “Mère de Cobol” et John McCarthy, la personne considérée comme le créateur de Lisp, a également contribué à Algol.

L’indice TIOBE mesure la popularité des langages de programmation non pas en termes de nombre d’utilisateurs, mais en termes du nombre de lignes de codes écrites, et Java et C se relaient pour être au top de la liste. L’infographie demande “comment va Java avec les récentes vulnérabilités de sécurité, et affectent t-elles sa popularité ?” et l’indice TIOBE le plus récent positionne le langage C à la première place avec 19% et Java en deuxième place avec 17%, de sorte qu’il souffre d’une légère baisse en raison des dernières failles de sécurité très médiatisées.

L’infographie termine par des informations sur les vulnérabilités qui sont les plus courantes dans les programmes développés en Java, en .NET et en C/C++ et qui font défauts, et le plus souvent corrigées une fois découvertes.

Une brève histoire des langages de programmation
Mots-clé : .NETCinfographiejava
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.