Fermer
MobileTests

Samsung Galaxy S4, tout ce qu’un smartphone phare doit être

Chaque année, le smartphone phare de la gamme Galaxy de Samsung donne le ton pour l’entreprise. Ses caractéristiques se multiplient à travers la ligne de Galaxy et son design informe sur les nouveaux smartphones et tablettes à venir pour le géant sud-coréen. Qu’en est-il aujourd’hui après l’annonce du Galaxy S4 ? Avons-nous des raisons d’être inquiet ? Pas du tout. S’il s’appuie sur la popularité des dispositifs tels que le Galaxy S3 et du Galaxy Note 2, le S4 dispose d’une ligne très fine ne jetant en aucun cas ce qui fonctionne, tout en ajoutant de nouvelles fonctionnalités dans le seul but d’éblouir les consommateurs.

Un écran plus grand, une résolution Full HD, un processeur quad-core, un appareil photo de 13 mégapixels, la liste est longue… Cependant, il y a un point noir qui plane sur toute cette excitation : peut-il réellement convaincre les consommateurs et ainsi avoir assez de poids pour devenir le dispositif phare des dispositifs Android.

Le célèbre “Unboxing”

Caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Samsung Galaxy S4 :

  • Système d’exploitation : Android 4.2.2 Jelly Bean
  • Écran : 5 pouces AMOLED
  • Résolution : 1920 x 1080 pixels
  • Poids : 130 g
  • Dimensions: 136.6 x 69.8 x 7.9 mm
  • Capteur photo : 13 mégapixels
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon S600 cadencé à 1.9 GHz
  • Connectivité : 4G (LTE), NFC
  • Stockage interne : 16 Go
  • Carte mémoire : Port MicroSD

Apparence et design

Le design du Galaxy S4 reste proche de celui du S3 car il serait aberrant pour la firme sud-coréenne de changer une chose qui marche. Le S4 est tout aussi agréable dans sa prise en main, sa luminosité et son design que la précédente génération. Des coins légèrement moins arrondis, un liseret chromé qui entoure le dispositif, plus large et plus plat, telles sont les caractéristiques qui rendent ce S4 si différent et surtout lui donnant fière allure par rapport à ce que l’on pouvait avoir avec l’iPhone 5 et le S3.
Cependant, les bords plats ne sont pas omniprésents sur le smartphone qui dispose de quelques courbes caractéristiques de Samsung. Si les boutons de volume et marche/arrêt dépassent juste de quelques millimètres du smartphone, mais assez pour les trouver sans regarder, et ce même si j’aurais souhaité que Samsung les positionne de l’autre côté afin de faciliter l’utilisation lorsque vous essayez d’appuyer sur l’un ou l’autre. De plus, avec une des flip cover que Samsung vend, les boutons de volume sont cachés, mais pas inaccessibles.

Vue de dessus du Galaxy S4
Vue de gauche du Galaxy S4
Vue de droite du Galaxy S4
Vue de dessous du Galaxy S4

La coque en plastique polycarbonate du Galaxy S4 a été tournée en dérision pour être “pas cher” par rapport aux téléphones disposant d’une coque en métal. Même s’il est vrai que le plastique n’a pas le même aspect que le métal, il y a des avantages à utiliser ce matériel au lieu de disposer d’un design unibody comme l’iPhone ou le HTC One. Le grand étant l’accès à la batterie. Généralement, sur tous les dispositifs permettant cette action, cela a pour conséquence de pouvoir accéder à la batterie, mais également aux emplacements de la carte MicroSD et de la MicroSIM.
Le plastique a également l’avantage de ne pas peser bien lourd. Le S4 pèse seulement 130 grammes, soit 0,1 grammes de moins que le S3. D’une certaine manière Samsung a ajouté un écran plus grand, gardé le téléphone globalement de la même taille que le S3, et en a fait un dispositif un peu plus léger. C’est impressionnant.

Affichage

L’écran du Galaxy S4 approche les 5 pouces, mais celui-ci ne dépasse pas la limite entre le smartphone et “phablet”. Comme l’ADN Droid de HTC, le S4 peut être classé dans la famille des smartphones, et l’utilisation d’une seule main peut raisonnablement suffire si vous avez une taille de main “normale”. L’écran lui-même bénéficie d’une résolution de 1920 x 1080 pixels et dispose de couleurs très vives, correspondant parfaitement à ce que je suis en droit d’attendre d’un écran Super AMOLED, ainsi que des noirs extrêmement profonds, qui font une grande différence lorsque vous regardez des médias. Avec des angles de vision larges et une bonne visibilité malgré la lumière du soleil, l’écran est incontestablement l’un des meilleurs éléments du S4.

L’écran du Galaxy S4 approche les 5 pouces, mais celui-ci ne dépasse pas la limite entre le smartphone et phablet

Samsung a intégré certaines des caractéristiques que nous avons d’abord vu dans la série des Galaxy Note, avant d’être intégrées dans la technologie d’affichage du S4, comme Air View. Il suffit de passer votre doigt sur l’écran pour faire apparaître des informations supplémentaires (ex: texte d’un e-mail) ou d’agrandir une image dans la galerie sans avoir à les ouvrir. J’aime l’idée de cette fonctionnalité, bien que disposer des popups lorsque je n’ai pas l’intention de les voir, peut parfois être gonflant. Le S4 est également équipé d’un mode dit de “haute sensibilité” permettant lors des mois d’hiver froids où vous ne voulez pas enlever vos gants d’utiliser l’écran tactile – c’est semblable à ce que l’on peut retrouver sur les dispositifs haut de gamme de Nokia.

Android et TouchWiz

Samsung a chargé le Galaxy S4 d’un nombre impressionnant de fonctionnalités logicielles et de nombreux goodies. Si certains pensent que cela améliore grandement l’expérience de l’OS, d’autres en revanche pensent que non. La plupart d’entre elles valent la peine d’être testées pour voir si elles répondent à vos besoins. Il suffit de mettre de côté uniquement celles qui vous intéressent. Concernant celles-ci j’y reviendrais dans un prochain article entièrement dédié aux dix caractéristiques que j’utilise quotidiennement avec le S4.

Le Galaxy S4 tourne sous Android Jelly Bean 4.2.2 avec l’interface utilisateur de Samsung, TouchWiz. Celle-ci est l’une des plus vastes interfaces pour Android et rend non seulement l’aspect visuel du système d’exploitation différent, mais cela modifie également entièrement certaines des fonctionnalités d’Android. Si le nouveau design n’est pas aussi élégant ou raffiné que celui offert par la surcouche de HTC – HTC Sense dévoilé sur le HTC One – certains widgets sont très utiles.

Le Galaxy S4 tourne sous Android Jelly Bean 4.2.2 avec l'interface utilisateur de Samsung, TouchWiz
Des widgets facilitent l'accès aux applications Samasung

Les caractéristiques de TouchWiz qui augmentent l’efficacité sont les meilleures, telles que Air View qui permet de planer votre doigt au dessus de l’écran sans le toucher pour afficher des informations complémentaires. J’aime également les fonctionnalités offertes par Smart Screen qui maintiennent l’écran tant que le capteur peut détecter vos yeux, qui vous permet de faire défiler un e-mail ou une page web simplement en inclinant le téléphone un tout petit peu. Malheureusement, beaucoup de ces fonctionnalités ne fonctionnent que dans les applications de Samsung ou quelques partenaires privilégiés. Par exemple, Smart Scroll ne fonctionne que dans le navigateur de Samsung, mais pas dans Google Chrome. Bien dommage si on privilégie ce navigateur…

Plus encré encore dans Android, on retrouve ce que Samsung nomme le “Easy Mode”. Plus immersif que lorsque nous avons pu le découvrir la première fois (et désactivé …) sur le Galaxy Note 2, maintenant vous allez avoir la possibilité de remplir vos écrans d’accueil avec des icônes surdimensionnées. Lorsque le mode est activé, les utilisateurs disposent d’icônes plus grandes, tout comme la taille de la police dans certaines applications, des paramètres simplifiés et bizarrement des applications simplifiés ! Selon Samsung, ce mode d’utilisation s’adresse aux utilisateurs plus âgés ou moins férus de technologie qui sont intéressés par Android, mais qui nativement ne sont pas a guéris dans la technologie.

Les gestes, la voix et l’interaction

En plus de contrôler le Galaxy S4 avec vos yeux, vous pouvez le contrôler avec un geste de la main. Un capteur dans la partie supérieure de l’appareil détecte les mouvements des mains qui contrôlent certaines applications (encore une fois, surtout celles proposées par Samsung), ce qui signifie que vous n’avez pas à toucher physiquement l’écran.
Quand Samsung a parlé de pourquoi quelqu’un aurait envie ou besoin de ces gestes lors du lancement du Galaxy S4 au Radio City Music Hall à New York, les cas d’utilisation étaient moins convaincants – mon vernis à ongles n’est pas sec. Au cours de réunions ultérieures, la compagnie a offert de meilleures raisons. Dans la voiture par exemple, vous pouvez répondre au téléphone ou passer à la chanson suivante simplement en agitant une main sur l’écran – vous n’aurez pas à quitter les yeux de la route pour effectuer une action sur une icône. Il est également agréable lors de la cuisson car vous n’aurez pas de vous laver les mains pour passer à la suite de la recette.

L’application S Voice de Samsung dispose désormais d’un mode dédié à la conduite en voiture, ce qui renforce les possibilités des commandes vocale. S Voice n’est toujours pas aussi puissant que Siri, bien que le moteur de reconnaissance vocale s’améliore à chaque nouvelle version. J’ai trouvé les options de la commande vocale du S4 utiles dans certains cas. Être capable de prendre une photo en disant simplement “Cheese” peut avoir son utilité. Mais dans des applications comme le lecteur de musique, le téléphone capte sur toute conversation environnante et peut arrêter votre musique même si vous ne dites pas spécifiquement STOP.

Multimédia et Audio

Mettez un superbe écran en full HD sur un smartphone et contemplez ce dernier. De belles couleurs, des angles de vision larges, regarder des vidéos ou encore jouer sur le Galaxy S4 est vraiment idéal. Le haut-parleur à l’arrière est assez fort pour partager la vidéo avec un groupe de personnes – mais ne vous attendez pas à une qualité audio bien équilibrée. Samsung n’a pas fait autant d’efforts sur l’audio que HTC l’a fait, donc ne vous attendez pas à disposer d’un niveau de qualité audio semblable, même avec un casque branché ! En revanche, le son du S4 est bien mieux que sur le Galaxy Note 2, et les amateurs apprécieront l’égaliseur accessible depuis les réglages.

Concernant la gestion de vos médias, vous allez maintenant disposer d’un Hub que Samsung a créé pour la musique, la vidéo, les livres et les jeux. L’application n’est pas seulement une boutique, c’est aussi l’endroit où vous pouvez lancer à la fois les médias achetés et les pistes et les vidéos que vous possédez déjà. On pourra apprécier que Samsung ait fait l’effort de centraliser les informations, bien que j’ai trouvé le Hub moins intuitif à utiliser, même avec un design très agréable.

Un Hub permet de gérer tous vos médias
Possibilité de se connecter aux autres dispositifs Samsung

La fonctionnalité qui m’a le plus impressionné est la télécommande universelle du Galaxy S4 et son guide TV. Si nous avons déjà pu disposer de fonctionnalités identiques sur les tablettes Galaxy avec un port infrarouge et l’application Peel Smart Remote, l’application nouvellement nommée WatchOn a le même but : aider les utilisateurs à se connecter leur TV, décodeur, autres dispositifs de salon, pour tous les piloter. Si vous avez une Samsung Smart TV, l’application permet de faire des choses supplémentaires, telles que permettre aux utilisateurs de transférer du contenu vidéo sur le téléviseur ou le flux TV en direct au téléphone. Si vous n’avez pas de Smart TV Samsung 2013 … pourquoi pas en acheter une ?

Appareil photo et lecteur optique

Après plusieurs années a être relégué dans ce domaine par Apple et HTC, Samsung est enfin un réel concurrent. L’appareil photo de 13 mégapixels à l’arrière du dispositif dispose d’un bon capteur et est beaucoup mieux que la précédente génération de Galaxy.
Il faut dire que l’application dédiée à l’appareil photo a une tonne de fonctionnalités et paramètres qui peuvent aider n’importe qui à prendre de meilleures photos. Quel que soit les conditions, l’appareil arrivera à prendre la photo avec la bonne lumière et ce même dans des endroits ayant un faible éclairage ou des pièces sombres. Pourtant, l’obturateur n’est pas aussi rapide que l’iPhone ou le HTC One, et ce petit décalage se traduit parfois par des coups de floue.

L'appareil photo de Samsung est de très bonne qualité

Il n’est donc pas surprenant que la vidéo soit également très bonne, et le son qui va avec est aussi de qualité. Même si vous pouvez filmer en Full HD, vous serez probablement heureux de regarder vos vidéos sur des écrans plus petits.

Avec un appareil photo de meilleur qualité, Samsung a livré une application de lecture optique avec le S4. C’est l’une des meilleures applications sur le téléphone. Le lecteur optique utilise la technologie OCR (Optical Character Recognition) pour lire un texte en temps réel et le traduire vers l’anglais – et plus d’une douzaine d’autres langues. L’application va capturer de gros blocs de texte en utilisant une image, que vous pouvez ensuite enregistrer.
L’exemple favori est la capacité de prendre une photo d’une carte de visite et d’enregistrer les données dans l’application Contacts. Lorsque vous le faites, l’application met toutes les informations dans les champs appropriés et tout ce que vous avez à faire est de contrôler le contenu et de sauvegarder. Vraiment top !

Performance et spécifications

Ici, en France, le Galaxy S4 dispose “seulement” d’un processeur quad-core. Certains des modèles à l’étranger obtiennent le fantasque nouveau processeur octa-core de Samsung, mais pas nous. Pourtant, le processeur Qualcomm Snapdragon S600 cadencé à 1.9 GHz et 2 Go de RAM suffisent pour qu’il soit rapide et qu’il soit au dessus du lot par rapport à la concurrence. Même avec une interface TouchWiz qui vient occuper les ressources, le dispositif est très réactif, même lorsque je visionne une vidéo.

Concernant la taille de stockage, vous disposerez de 16 Go, et si cela ne suffit pas, le slot MicroSD accepte les cartes jusqu’à 64 Go. Pour la connectivité, on va retrouver les célèbres Wi-Fi a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.0, NFC, GPS, un capteur infrarouge, et GroupPlay propulsé par la technologie DLNA. À noter que le S4 est compatible 4G ce qui signifie qu’on pourra l’utiliser dès lors que l’on aura accès au très haut débit.

Autonomie de la batterie

La batterie de 2600 mAh à l’intérieur du Galaxy S4 est à peine suffisant pour garder le téléphone connecté une journée si vous êtes un utilisateur intensif. Dans les tests que j’ai pu mener, j’ai atteint péniblement 11 heures d’autonomie surtout dans une zone 3G.

La batterie peut être remplacée sur le Galaxy S4

Ce que j’en pense

Points forts :

  • Confortable, design attrayant, léger
  • Accès à la batterie
  • Écran Full HD de très bonne qualité
  • Des tonnes de fonctionnalités, dont de très utiles
  • Appareil photo globalement au-dessus du lot
  • Performances rapides

Points faibles :

  • TouchWiz a un design vieillissant
  • Certaines fonctionnalités ne fonctionnent qu’avec des applications propriétaires
  • L’autonomie est médiocre

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Conclusion

Le Samsung Galaxy S4 dispose de spécifications haut de gamme et est bourré de nouvelles fonctionnalités plus cool les unes que les autres qui ne manqueront pas d’attirer votre attention. Si certaines sont “gadgets”, d’autres en revanche pourront vous être très utiles et vous apprendrez à les aimer.
Mais finalement, le S4 est jugé comme l’essentiel des smartphones sur son design digne d’un dispositif haut de gamme, d’un affichage procurant une très bonne lisibilité, des performances élevées et une batterie disposant d’une autonomie plus que raisonnable. Si on peut lui attribuer une note élevée sur les trois premiers critères, le S4 lutte tout de même sur le dernier.

Avec plus de 50 millions de Galaxy S3 vendus dans le monde, le Galaxy S4 arrivera t-il à faire beaucoup mieux ? À noter que le Samsung Galayx S4 est commercialisé au tarif de 649 euros.

Merci encore à Samsung pour le prêt !

Mots-clé : GalaxyGalaxy S4Samsungsmartphone
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.