Fermer
Design & CSSDéveloppement

Adobe met tous ses œufs dans le même panier, et convertit Creative Suite en Creative Cloud

no thumb

Nous savions qu’Adobe allait davantage baser ses nouvelles fonctionnalités sur le cloud pour ses applications et services populaires provenant de la Creative Suite avec Creative Cloud. Mais, l’entreprise semble avoir fait un changement radical, puisqu’elle a lâché une grosse bombe aujourd’hui lors de sa conférence MAX à Los Angeles : Adobe abandonne son logiciel de bureau Creative Suite afin de faire transiter tous les utilisateurs vers la souscription d’une seule offre Creative Cloud.
Pour les utilisateurs, cela signifie que vous ne pourrez plus acheter ou effectuer la mise à jour vers de nouvelles versions de la suite créative d’Adobe comme Photoshop, InDesign, Illustrator, Dreamweaver, ou Premiere Pro, et au contraire, vous devrez payer un abonnement mensuel pour disposer des applications et des mises à jours à jour. Vous n’aurez pas le choix si vous voulez utiliser les dernières fonctionnalités proposées par Adobe.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, la Creative Suite d’Adobe est un ensemble de logiciels de conception de qualité professionnelle pour l’impression, le Web et la vidéo, qui est actuellement dans sa sixième version – CS6. Les utilisateurs peuvent acheter une suite complète de logiciels ou acheter chacun individuellement, mais le coût des nouvelles versions ont tendance à être coûteux, même avec des réductions pour les mises à jour et les éditions d’étudiants.
Adobe avait déjà abandonné la version en boîte en faveur des téléchargements en ligne. Creative Cloud a été lancé en avril dernier et, selon Adobe, recense déjà un demi-million d’utilisateurs. Avec Creative Cloud, les utilisateurs doivent payer 61€ par mois, et 37€ par mois pour la première année s’ils disposent d’un numéro de série pour CS3 et versions ultérieures. Il y a aussi des prix spéciaux pour les multiples utilisateurs (« Formules Équipes ») et tous ceux travaillant dans l’éducation, qu’il s’agisse d’étudiants ou d’enseignants.
Selon The Next Web, Adobe CS6 aura encore un support de la part de la firme, mais ce dernier concernera uniquement des corrections de bugs et la compatibilité des OS. Pour de nouvelles fonctionnalités, vous devrez avoir la tête dans les nuages.

Cependant, les applications elles-mêmes resteront les mêmes en termes de conception et d’utilisation, mais seront suffixées de CC au lieu de CS comme on pouvait l’avoir auparavant. De plus, Adobe a créé de nouvelles mises à jour qui ne seront disponibles pour les utilisateurs de Creative Cloud. Photoshop dispose de la plus grande mise à jour, combinant à la fois Adobe Photoshop et Photoshop Extended en une seule application. Ce dernier mettra également en œuvre Camera Shake Reduction, dont nous avons pu découvrir une démonstration le mois dernier, permettant aux utilisateurs de supprimer le flou d’une image après que celle-ci est été prise avec les vibrations de l’appareil photo. Le chef de produit de Photoshop, Zorana Gee a déclaré lors de son annonce, que l’outil fonctionne très bien sur les photos prises dans des conditions de basse luminosité ou à des vitesses d’obturation lente.

Parmi les autres nouvelles fonctionnalités que l’on va retrouver dans Photoshop, celles-ci comprennent un nouvel outil intelligent de netteté afin de réduire le bruit de l’image, un correcteur (« Healing Brush ») avancé, la possibilité pour les utilisateurs d’afficher les fichiers directement en provenant du réseau social Behance, une communauté créative en ligne que Adobe a acquis l’an dernier.
Pour ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur tous les changements apportés, y compris ceux de Illustrator, InDesign, Dreamweaver, Premiere Pro, TypeKit, et plus encore, cliquez sur ce lien. Ces nouvelles versions vont être lancées dès le 17 juin !

Comme le fait remarquer The Next Web, il y a quelques raisons pour lesquelles Adobe a décidé de se consacrer uniquement au cloud. La première est que l’entreprise a cherché à avoir des revenus stables : convaincre les utilisateurs à migrer en permanence vers les nouvelles versions très coûteuses est un réel défi. L’autre est de lutter contre le piratage, puisque le logiciel Adobe est l’un des programmes les plus populaires pour être copiés.
Avec Creative Cloud, Adobe aura à dépenser moins sur les logiciels de gestion des droits numériques (DRM) pour s’authentifier.
En revanche, ce mouvement pourrait avoir des réactions néfastes des utilisateurs, en particulier ceux qui ont investi massivement dans les suites ou ceux qui n’ont pas un accès facile aux plateformes de cloud computing. De plus, avec la disparition programmée de Fireworks certains ne comprennent tout simplement pas la décision d’Adobe…

Les avantages qui comprennent d’importantes économies, et la possibilité d’accéder au logiciel et aux fichiers de n’importe où, en apportant la collaboration de l’équipe auront t-ils le dernier mot ? Rendez-vous dans quelques semaines, voire quelques mois pour avoir la réponse.

Quelle est votre position sur ce changement ? Êtes-vous un nostalgique des versions boîtes, ou êtes-vous satisfait de ce passage à une plateforme centralisée sur le cloud ?

Mots-clé : AdobeCCCreative CloudCreative SuiteCS6MAX
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
RIP Hotmail : Outlook est officiellement le grand gagnant

C'est malheureusement à dire mais Hotmail de Microsoft n'est plus de ce monde, et tous les comptes ont été mis...

Fermer