fermer
Microsoft

Un an après Bing AI, Copilot, le nouveau visage de l’IA chez Microsoft, s’embellit

Un an après Bing AI, Copilot, le nouveau visage de l’IA chez Microsoft, s’embellit

Il y a un an, Microsoft dévoilait ses plans ambitieux pour un moteur de recherche Bing propulsé par l’IA, marquant le lancement le plus significatif de l’histoire de Bing. Cette initiative a non seulement propulsé l’utilisation de l’IA dans le grand public, mais a également semé rêves et inquiétudes quant à l’impact futur de l’IA. La réussite de ce lancement a suffisamment ébranlé Google pour que ce dernier paraisse en retard dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Satya Nadella, PDG de Microsoft, affirmait alors vouloir montrer à Google qu’ils étaient capables de « danser » au même rythme. La stratégie a porté ses fruits, mais un an plus tard, Bing semble avoir perdu de sa superbe. Google détient toujours plus de 91 % du marché des recherches traditionnelles, tandis que ChatGPT a atteint 100 millions d’utilisateurs hebdomadaires. Bing, quant à lui, n’a connu qu’une croissance inférieure à 0,5 % sur le marché mondial de la recherche.

Néanmoins, Microsoft ne voit pas cela comme un échec. L’introduction de l’IA dans Bing a marqué le début de l’expansion des ambitions de Microsoft dans ce domaine, touchant presque tous ses produits et services, de Office à Windows, en passant par l’intégration d’une touche dédiée à l’IA sur les ordinateurs portables.

Cependant, la grande nouveauté est l’orientation vers Copilot, présenté comme le futur des efforts d’IA de Microsoft, axé davantage sur la productivité et la création que sur la recherche seule. Copilot est désormais au cœur de l’offre logicielle de Microsoft, marquant un pivot important depuis Bing vers un « compagnon IA » intégré à tous ses services clés.

Pour célébrer ce premier anniversaire, Microsoft a décidé de redessiner la page d’accueil de Copilot et d’introduire une nouvelle fonction d’édition.

Une refonte qui a du sens

La société déclare que lorsque vous visitez le site Web du moteur d’IA, « vous verrez… une apparence plus propre et plus élégante ». Au milieu de la page se trouve un carrousel tournant d’exemples de prompts accompagnés d’une image. Son objectif, selon Microsoft, est de vous donner une idée de ce dont Copilot est capable, de faire jaillir votre créativité. Elle est certainement plus attrayante que la précédente version. L’ancienne page présentait trois exemples de texte les uns à côté des autres, sans indiquer qu’il était possible de créer des images.

Copilot sur mobile bénéficie d’une mise à jour identique. L’application présente le même carrousel d’exemples de prompts avec une image au-dessus pour vous donner quelques idées. Vous avez également la possibilité d’activer la fonction GPT-4 pour obtenir de meilleurs résultats. En l’activant, les accents bleus du logiciel deviennent violets.

La fonction mentionnée plus haut s’appelle Designer. Elle vous permet d’apporter des modifications au contenu généré, par exemple en soulignant certains aspects, en rendant l’arrière-plan flou ou en ajoutant un filtre unique. Prenons par exemple la suggestion de Copilot de créer une image pop art d’une femme portant des lunettes de soleil et un béret.

Quelques options apparaissent au bas de la fenêtre. J’ai choisi de demander à Copilot d’ajouter des couleurs vives. Après quelques secondes, le produit fini apparaît. Vous pouvez alors annuler l’effet ou le conserver. En ce qui concerne les filtres, vous avez le choix entre 8 d’entre eux.

L’essai de Designer est gratuit pour tout le monde. Cependant, les abonnés à Copilot Pro bénéficieront d’outils supplémentaires. Ils peuvent redimensionner le contenu généré et régénérer les images dans une orientation carrée ou paysage. Microsoft indique qu’elle lancera éventuellement un « Designer GPT » pour Copilot. Il s’agit d’une sorte de toile où les utilisateurs peuvent « visualiser [leurs] idées ».

Un « Copilot personnel »

L’évolution de Copilot suggère une stratégie de marque unifiée, visant à offrir un « Copilot personnel » qui s’adapte et évolue avec les besoins de l’utilisateur, marquant une étape vers une intégration plus profonde de l’IA dans la vie quotidienne et professionnelle.

Ce pivot vers Copilot, et le ralentissement apparent de Bing dans le débat sur la recherche, ne signifie pas un recul pour Microsoft, mais plutôt une réorientation stratégique. L’impact de l’IA sur la gamme de produits Microsoft est indéniable, et l’entreprise semble déterminée à exploiter son potentiel pour transformer l’expérience utilisateur, tant dans le domaine professionnel que personnel.

Microsoft envisage également d’intégrer des modèles d’IA avancés directement sur les PC et d’exploiter le matériel NPU dans les ordinateurs portables Windows, visant à rendre chaque utilisateur de Windows un « power user ». Cette ambition de transformer l’interaction avec les ordinateurs pourrait ouvrir des perspectives profondes pour l’utilisation de la technologie.

Un an après le lancement de l’IA Bing, il est clair que Microsoft a déclenché un changement majeur, non seulement pour Bing, mais pour l’ensemble de sa ligne de produits, soulignant l’importance croissante de l’IA dans le développement futur de la technologie.

Tags : bingBing AICopilotMicrosoft
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.