fermer
IA

Samsung s’allie à Baidu pour révolutionner l’IA en Chine

Samsung s'allie à Baidu pour révolutionner l'IA en Chine

Samsung s’associe à Baidu, l’un des principaux acteurs de l’intelligence artificielle (IA) en Chine, pour séduire les consommateurs chinois.

Cette collaboration vise à intégrer le Large Language Model (LLM) Ernie de Baidu AI dans la série Galaxy S24, remplaçant ainsi le partenaire mondial Google Gemini AI dans un marché où les services de Google ne sont pas disponibles.

Annoncée la semaine dernière, cette alliance est considérée comme le meilleur pari de Samsung pour élargir sa part dans le plus grand marché de smartphones au monde. Alors que Microsoft fait la promotion de Bing Chat en Chine, aucune autre IA développée aux États-Unis, telle que ChatGPT ou Google Bard, n’est officiellement disponible en Chine continentale ou à Hong Kong.

L’IA est au cœur du développement technologique en Chine, où 40 LLM ont été approuvés par l’État au second semestre 2023. Samsung cherche à devancer ses concurrents locaux tels que Huawei, OPPO et Vivo, qui développent leurs propres chatbots et LLM, en s’associant avec Baidu.

Qu’est-ce que le LLM Ernie de Baidu ?

Ernie Bot a été dévoilé lors de Baidu World 2023 par le co-fondateur et PDG Robin Li Yanhon, marquant le premier IA génératif significatif issu du secteur technologique chinois. Avec des capacités améliorées en compréhension, sollicitation, raisonnement et mémorisation, Ernie Bot se positionne comme un rival de taille face à GPT-4.

Depuis son lancement en août 2023, Ernie a déjà atteint plus de 100 millions d’utilisateurs, affirmant sa place dans l’écosystème de l’IA. Baidu a également collaboré avec l’Académie des sciences de l’information quantique de Pékin (BAQIS), soutenue par l’État, en proposant de faire don d’un laboratoire de calcul quantique pour le développement de nouvelles technologies et outils IA.

La course à l’IA en Chine

Les États-Unis ont tenté de limiter ou d’empêcher l’accès de la Chine aux processeurs avancés utilisés pour les applications d’IA et de calcul haute performance (HPC), en raison de tensions et de préoccupations sécuritaires de la Maison-Blanche. Ces efforts visent à freiner le développement de l’IA en Chine, un enjeu illustré par une saisie importante de puces d’une valeur de 11,6 millions de dollars le mois dernier.

Cette association entre Samsung et Baidu témoigne de la dynamique et de l’ambition des entreprises technologiques pour dominer le secteur de l’IA, dans un contexte de rivalité technologique et de restrictions commerciales internationales.

Tags : BaiduErnieLLM
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.