fermer
Mobile

L’interface Glyph du Nothing Phone : une nouvelle ère de personnalisation avec le SDK

L'interface Glyph du Nothing Phone : une nouvelle ère de personnalisation avec le SDK

Lors de l’annonce du Nothing (2a) le 1er février, la compagnie de Carl Pei a également révélé qu’elle mettrait à disposition un Kit de Développement pour l’interface Glyph du Nothing Phone. En d’autres termes, si vous désirez prendre le contrôle des lumières au dos du Nothing Phone et les faire obéir à vos commandes.

Un fil de discussion à la fois amusant et instructif sur X/Twitter, publié par l’utilisateur RapidZapper, illustre les possibilités offertes par l’interface Glyph une fois personnalisée grâce au Kit de Développement. L’utilisateur mentionne avoir exploré le SDK (Kit de Développement Logiciel) pendant quelques semaines.

Pour commencer, il présente un jeu de mémoire activé par Glyph, nommé Simone, inspiré du jeu électronique classique Simon. Sur le Nothing Phone, le Glyph sert d’interface pour le jeu :

Ensuite, le testeur du SDK démontre comment le dos Glyph du Nothing Phone peut être utilisé pour communiquer en code Morse :

Il explique également comment le Glyph Timer, introduit sur le Phone (2) par Nothing OS 2.0, peut être configuré pour fonctionner avec le minuteur Google :

Enfin, les travaux futurs pourraient permettre de synchroniser en masse le Glyph pour créer un « spectacle » collectif lors d’événements, avec d’autres Nothing Phones aux alentours :

Cette initiative de Nothing ouvre la porte à une multitude d’applications créatives pour l’interface Glyph, permettant aux développeurs et aux utilisateurs technophiles d’exploiter pleinement le potentiel esthétique et fonctionnel de cette fonctionnalité unique. En rendant le SDK accessible, Nothing encourage l’innovation et la personnalisation, donnant à sa communauté les outils pour repousser les limites de ce que leur téléphone peut faire, bien au-delà des fonctionnalités standard.

Tags : GlyphNothingSDK
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.