fermer
Apple

Apple met fin à son partenariat avec Goldman Sachs pour les cartes de crédit

Apple met fin à son partenariat avec Goldman Sachs pour les cartes de crédit

Vous vous souvenez de l’Apple Card ? Il y a environ quatre ans, Apple s’est lancé dans le monde de la finance en introduisant sa propre carte de crédit. Goldman Sachs, une grande société bancaire américaine, institution de longue date (1869), est devenue le partenaire d’Apple pour son nouveau service de carte de crédit.

Depuis son lancement, l’Apple Card a connu un grand succès auprès des utilisateurs. Elle offre des remises en espèces sur les achats effectués dans un large éventail de points de vente et des remises en espèces quotidiennes lorsqu’elle est utilisée avec Apple Pay. En outre, Apple et Goldman Sachs auraient prolongé leur contrat il y a quelque temps, l’année dernière, afin qu’il dure jusqu’en 2029.

Mais aujourd’hui, tout va dans le sens inverse. Selon le dernier rapport publié par le Wall Street Journal, Apple « débranche » son partenariat avec l’institution bancaire américaine Goldman Sachs.

Une sortie du contrat est déjà prévue et la transition se fera sur une période de 12 à 15 mois, comme le précise le rapport.

Pour l’instant, on ne sait pas encore qui sera l’institution bancaire avec laquelle Apple s’associera par la suite. Comme la rumeur le laissait entendre, Goldman Sachs était également en pourparlers avec American Express. La possibilité qu’ils reprennent le programme Apple Card a été évoquée, selon un précédent rapport datant de juin. Encore une fois, nous ne savons pas pour l’instant qui soutiendra exactement l’incursion d’Apple dans les services financiers.

Elle continuera à innover

Apple a pris beaucoup d’élan dans l’espace financier avec ses cartes de crédit, son service BNPL et ses comptes d’épargne à haut rendement. Cette nouvelle constitue sans aucun doute un revers pour sa feuille de route. Goldman Sachs ne s’est pas encore exprimée sur ce rapport. Cependant, Apple a commenté ce nouveau rapport, selon Reuters.

La société a confirmé qu’elle « continuera à innover et à fournir les meilleurs outils et services aux [consommateurs] ». Cela suggère que les services bancaires d’Apple devraient continuer à exister.

Tags : AppleGoldman Sachs
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

Vous vous souvenez de l’Apple Card ? Il y a environ quatre ans, Apple s’est lancé dans le monde de la finance en introduisant sa propre carte de crédit. Goldman Sachs, une grande société bancaire américaine, institution de longue date (1869), est devenue le partenaire d’Apple pour son nouveau service de carte de crédit.

Depuis son lancement, l’Apple Card a connu un grand succès auprès des utilisateurs. Elle offre des remises en espèces sur les achats effectués dans un large éventail de points de vente et des remises en espèces quotidiennes lorsqu’elle est utilisée avec Apple Pay. En outre, Apple et Goldman Sachs auraient prolongé leur contrat il y a quelque temps, l’année dernière, afin qu’il dure jusqu’en 2029.

Mais aujourd’hui, tout va dans le sens inverse. Selon le dernier rapport publié par le Wall Street Journal, Apple « débranche » son partenariat avec l’institution bancaire américaine Goldman Sachs.

Une sortie du contrat est déjà prévue et la transition se fera sur une période de 12 à 15 mois, comme le précise le rapport.

Pour l’instant, on ne sait pas encore qui sera l’institution bancaire avec laquelle Apple s’associera par la suite. Comme la rumeur le laissait entendre, Goldman Sachs était également en pourparlers avec American Express. La possibilité qu’ils reprennent le programme Apple Card a été évoquée, selon un précédent rapport datant de juin. Encore une fois, nous ne savons pas pour l’instant qui soutiendra exactement l’incursion d’Apple dans les services financiers.

Elle continuera à innover

Apple a pris beaucoup d’élan dans l’espace financier avec ses cartes de crédit, son service BNPL et ses comptes d’épargne à haut rendement. Cette nouvelle constitue sans aucun doute un revers pour sa feuille de route. Goldman Sachs ne s’est pas encore exprimée sur ce rapport. Cependant, Apple a commenté ce nouveau rapport, selon Reuters.

La société a confirmé qu’elle « continuera à innover et à fournir les meilleurs outils et services aux [consommateurs] ». Cela suggère que les services bancaires d’Apple devraient continuer à exister.