fermer
Smartphones

Le prochain vaisseau amiral Vivo X100 dévoile ses entrailles grâce à un récent benchmark

Le prochain vaisseau amiral Vivo X100 dévoile ses entrailles grâce à un récent benchmark

Vivo était l’une des plus grandes marques en Chine jusqu’à ce que Honor devienne le premier fabricant de smartphones dans le pays. Cela ne signifie pas nécessairement que la société a perdu son mantra, surtout si l’on considère ce que Vivo a dans le pipeline à venir.

Comme rapporté en début de semaine dernière, Vivo a confirmé que son nouveau produit phare, le Vivo X100, serait officiellement présenté le 13 novembre. La société a même publié une photo du smartphone pour annoncer l’événement à venir.

Comme nous avons déjà eu des informations sur les spécifications du Vivo X100, il n’est probablement pas surprenant que le smartphone utilise l’une des puissantes puces de MediaTek.

Pour ceux qui n’ont pas lu les précédents rapports concernant le matériel du Vivo X100, voici ce qu’une liste Geekbench a révélé et repéré par MySmartPrice. Comme je l’ai déjà mentionné, le Vivo X100 sera équipé du processeur Dimensity 9300 de MediaTek, associé à 12 Go de RAM.

Le benchmark révèle également que le Vivo X100 sera livré avec Android 14 dès sa sortie de l’emballage. En fait, il ne s’agit pas de la version propre à Google d’Android 14, mais d’une version spécifiquement développée par Vivo et baptisée OriginOS 4.

Focus photo

C’est à peu près tout ce que nous apprend Geekbench, mais des fuites antérieures suggèrent que le smartphone phare de Vivo sera équipé d’une triple caméra comprenant un capteur principal Sony IMX920 et un capteur grand-angle Samsung ISOCELL JN1.

Nous savons également que la batterie du smartphone, d’une capacité de 5 000 mAh, offrira un support à la charge rapide de 120 W. Le Vivo X100 sera officiellement présenté en Chine la semaine prochaine, mais il est peu probable qu’il soit disponible en Europe ou en Amérique du Nord.

Tags : Vivovivo X100
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.