close
Réseaux sociaux

Meta pourrait vous faire payer 14 € par mois pour supprimer les publicités sur Facebook et Instagram

Meta pourrait vous faire payer 14 € par mois pour supprimer les publicités sur Facebook et Instagram

Facebook et Instagram font partie intégrante de la vie des gens depuis un certain temps déjà. Facebook a popularisé le concept des réseaux sociaux en incitant les gens à partager leur vie avec le public. Les plateformes sont restées gratuites pour les utilisateurs et ont prospéré grâce à des publicités personnalisées. Mais que se passerait-il si vous pouviez payer pour supprimer ces publicités sur Instagram et Facebook?

Vous en avez assez des publicités sur Facebook et Instagram? Vous voulez «tuer» ces publications payantes? Si vous êtes dans l’Union européenne, c’est exactement ce que vous pouvez faire, mais vous devez d’abord vous acquitter d’une petite somme. Profitez de vos 30 jours sans publicité sur le réseau social, puis payez à nouveau, car il ne s’agit pas d’un abonnement unique, mais de 14 euros par mois.

En effet, Meta essaierait de contourner les règles de l’UE qui menacent de restreindre sa capacité à bombarder les utilisateurs de publicités personnalisées sans leur demander leur consentement au préalable. Des initiés affirment que la société de Zuck a partagé ce plan d’abonnement sans publicité avec les autorités de régulation de la vie privée en Irlande et les autorités de régulation de la concurrence numérique à Bruxelles en septembre.

Ces offres, baptisées SNA (Subscription No Ads), ont été communiquées aux autorités européennes de protection de la vie privée afin qu’elles puissent donner leur avis. En fonction des réactions de ces autorités, Meta prévoit de déployer ces plans dans les mois à venir pour les utilisateurs européens.

Cette formule donnerait le choix aux utilisateurs de l’UE :

  • Continuer à accéder gratuitement à Instagram et Facebook, mais accepter des publicités personnalisées;
  • payer pour accéder aux plateformes sans aucune publicité.

Alors prêt à payer ?

Selon les personnes au fait de la proposition de Meta, les utilisateurs qui opteraient pour l’abonnement sans publicité pourraient se voir facturer un peu plus de 10 euros par mois pour un compte Facebook ou Instagram (et environ 6 euros pour chaque compte supplémentaire lié). En ce qui concerne les appareils mobiles, les prix pourraient être 40 % plus élevés. Le prix pourrait atteindre 14 euros par mois, car Meta prendrait en compte les commissions prélevées par les boutiques d’applications d’Apple et de Google sur les paiements in-app.

Nous n’avons pas assisté au combat en cage «Musk contre Zuck», mais si les deux milliardaires introduisent d’autres abonnements sur Meta et X — et rendent les versions gratuites des plateformes insupportables — il y aura un combat, c’est sûr. La seule différence est que Musk et Zuck ne se battront pas l’un contre l’autre, mais contre tout le monde en même temps.

On ne sait pas encore si les plans proposés répondent à toutes les exigences de la réglementation. Toutefois, une lecture préliminaire de la loi européenne sur les marchés numériques indiquerait qu’un utilisateur qui se désengage devrait toujours être autorisé à utiliser le service. Meta s’appuie sur une décision récente d’un tribunal de l’UE selon laquelle les entreprises de réseaux sociaux «peuvent facturer une redevance raisonnable» aux utilisateurs qui refusent que leurs données soient utilisées à des fins spécifiques de ciblage publicitaire.

Tags : FacebookInstagramMeta
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.