fermer
Technologies

TSMC va de l’avant avec son projet de première usine en Europe

TSMC va de l'avant avec son projet de première usine en Europe

Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), l’un des plus grands fabricants de semi-conducteurs au monde, et le gouvernement allemand ont conclu un accord qui permettra à la société de semi-conducteurs d’établir sa première usine en Europe.

Selon Reuters, TSMC s’est engagé à dépenser 3,5 milliards d’euros pour construire une usine à Dresde, la capitale de la Saxe. Le gouvernement allemand s’est engagé à hauteur de 5 milliards d’euros. Cette nouvelle usine sera la première de TSMC en Europe et sa troisième en dehors de Taïwan et de la Chine.

« L’Allemagne est probablement en train de devenir le principal site de production de semi-conducteurs en Europe », a déclaré le chancelier allemand Olaf Scholz. « C’est important pour la résilience des structures de production dans le monde, mais aussi pour la future viabilité de notre continent européen, et c’est bien sûr particulièrement important pour la viabilité future de l’Allemagne ».

L’Allemagne est en passe de devenir un acteur majeur du marché des semi-conducteurs, Intel ayant récemment investi 33 milliards de dollars pour étendre sa présence manufacturière dans le pays.

L’Allemagne souhaite renforcer ses capacités nationales de fabrication de semi-conducteurs, en particulier dans le secteur automobile, afin de rester compétitive sur le marché. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par l’Union européenne pour promouvoir la fabrication nationale de puces, comme en témoigne l’approbation de la loi sur les puces européennes, un plan de subvention de 43 milliards d’euros.

« Il va y avoir un véritable écosystème pour la fabrication de semi-conducteurs en Allemagne », a déclaré le ministre de l’Économie, Robert Habeck. « Cela va générer des commandes pour l’ensemble du secteur : pour les constructeurs de machines, pour les fabricants d’optique, pour les employés qualifiés ».

Diversifier la capacité de production

TSMC a activement étendu son empreinte manufacturière au-delà de son territoire national, à l’instar des efforts déployés par Apple pour réduire sa dépendance à l’égard de la Chine. Ces dernières années, Apple a exploré les possibilités de fabrication dans d’autres pays, notamment en Inde. Bien que les progrès aient été lents, les analystes s’attendent à ce que l’Inde devienne un exportateur important d’iPhone, pouvant représenter un iPhone sur cinq d’ici 2025.

Le partenariat entre TSMC et Apple est de longue date et contribue à répondre aux besoins d’Apple en matière de puces. Alors que certains rapports indiquaient qu’Apple bénéficiait d’un accord favorable avec TSMC, des informations récentes suggèrent le contraire, indiquant qu’Apple paie pour toutes les puces produites par TSMC.

Alors que TSMC s’aventure en Allemagne et qu’Apple explore d’autres sites de fabrication, les deux entreprises se positionnent pour diversifier leurs capacités de production et réduire leur dépendance à l’égard d’un seul marché.

Tags : AllemagneeuropeTSMC
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.