fermer
Mobile

Apple utiliserait ses propres puces Wi-Fi et Bluetooth et son propre modem 5G d’ici 2025

Apple utiliserait ses propres puces Wi-Fi et Bluetooth et son propre modem 5G d'ici 2025

La volonté d’Apple de remplacer les semi-conducteurs de ses iPhone par des composants nationaux comprendrait l’élimination d’un élément crucial de Broadcom Inc. en 2025, ce qui porterait un coup à l’un de ses principaux fournisseurs, selon un rapport de Bloomberg.

Le plus gros client de Broadcom, Apple, a contribué à hauteur de plus de 7 milliards de dollars, soit 20 %, aux ventes du fabricant de puces au cours du dernier exercice fiscal. Bien que Qualcomm ait longtemps averti que sa dépendance à l’égard d’Apple allait s’atténuer, le fabricant de l’iPhone représentait toujours environ 10 milliards de dollars de son chiffre d’affaires annuel.

Afin de remplacer l’électronique de Qualcomm, Apple prévoit également de mettre à disposition sa première puce de modem cellulaire d’ici la fin de 2024 ou le début de 2025. Apple avait précédemment prévu de remplacer le composant Qualcomm cette année, mais des retards dans le processus de développement ont repoussé l’échéance.

Ces actions pourraient encore avoir un impact sévère sur un secteur des puces qui gagne des milliards en fournissant des pièces à Apple. L’entreprise technologique la plus précieuse au monde utilise déjà ses propres puces Apple Silicon plutôt que les principaux processeurs Intel Corp. dans ses ordinateurs Mac. Les principaux fabricants d’électronique sans fil sont maintenant touchés par cette évolution.

Rappelons que plus de la moitié des 394,3 milliards de dollars de revenus d’Apple l’année dernière provenaient de l’iPhone, principal fournisseur de revenus de l’entreprise. L’appareil a également contribué à l’expansion de Broadcom ; lors des appels de résultats, Broadcom désigne Apple comme son « grand client nord-américain ». Le fabricant de semi-conducteurs crée un seul composant qui contrôle les fonctionnalités Bluetooth et Wi-Fi des produits Apple.

Par conséquent, il semble qu’Apple travaille sur un remplacement interne de cette puce avec l’intention de l’implémenter dans ses produits d’ici 2025, selon le rapport. En outre, un modèle successeur qui combine les fonctionnalités Bluetooth, Wi-Fi et modem cellulaire en un seul appareil est déjà en cours de développement.

Elle se heurte à quelques difficultés

Pour être plus précis, Apple a l’intention d’utiliser son propre composant d’abord dans un seul nouvel appareil, tel qu’un modèle d’iPhone haut de gamme, afin de s’éloigner des modems Qualcomm. L’entreprise éliminera ensuite progressivement les modems Qualcomm sur une période qui, selon elle, devrait durer environ trois ans, en suivant la même procédure que les précédentes transitions.

Cela dit, la transition n’a pas été simple jusqu’à présent. La société s’est heurtée à des problèmes de surchauffe, d’autonomie de la batterie et d’approbation du composant, alors qu’elle comptait lancer son propre modem cellulaire cette année. L’iPhone prend actuellement en charge plus de 100 fournisseurs de services sans fil dans plus de 175 pays, ce qui a nécessité un processus de test long et laborieux.

Jusqu’à une résolution en 2019, Apple et Qualcomm étaient enfermés dans une bataille juridique sur les redevances et les brevets liés aux modems. Apple estimait que le cessez-le-feu était nécessaire à l’époque pour pouvoir ajouter le support 5G à l’iPhone en 2020. Les parties ont convenu que Qualcomm continuerait à fournir des pièces à Apple jusqu’en 2024.

Apple a déclaré en 2020 qu’elle dépenserait 15 milliards de dollars en puces Broadcom dans le cadre d’un accord qui durerait jusqu’au milieu de l’année 2023.

L’analyste Aaron Rakers de Wells Fargo & Co. a déclaré dans un rapport que

Bien qu’il soit bien connu qu’Apple continue de s’orienter vers la conception interne d’un nombre croissant de ses composants, du point de vue de Broadcom, cela crée probablement un vent contraire pour les investisseurs étant donné l’importance de la contribution d’Apple aux revenus.

Tags : AppleBroadcomQualcomm
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.