close
OS

Google travaille sur des mises à jour OTA plus rapides pour sa gamme Pixel

Google travaille sur des mises à jour OTA plus rapides pour sa gamme Pixel

Cherchant à réduire le temps nécessaire à un utilisateur de Pixel pour installer une mise à jour OTA (over-the-air), Google a soumis de nouveaux correctifs à l’Android Open Source Project (AOSP) Gerrit. Selon Mishaal Rahman d’Esper et Android Police, les correctifs ont permis de réduire de 10 minutes, soit 43 %, le temps nécessaire pour installer une mise à jour OTA de 2,2 Go sur un Pixel 6 Pro. Les correctifs ont également réduit le temps nécessaire à l’installation d’une mise à jour incrémentielle de 376 Mo à 16 minutes contre 22 minutes (soit une réduction de 27 %).

Google a introduit les mises à jour transparentes (Seamless Update) pour Android avec Android 7,0 Nougat qui a été publié à l’été 2016. Les premiers smartphones à recevoir la mise à jour ont été le Nexus 6, le Nexus 5X et le Nexus 6P. Mais, Google n’a jamais exigé que les fabricants de smartphones Android incluent Seamless Update avec leurs appareils.

Pour faire simple, les modèles Pixel installent les mises à jour OTA en arrière-plan sur une partie inactive du smartphone. Pendant que cela se produit, la partition active continue de fonctionner, ce qui vous permet de continuer à utiliser votre Pixel comme si rien d’autre ne se passait. Lorsque l’installation est terminée, les utilisateurs de Pixel sont invités à redémarrer leur smartphone, car la partition inactive avec la mise à jour installée bascule avec la partition active.

Cette année, Google a commencé à utiliser des partitions A/B virtuelles avec Android 13 afin de réduire la quantité d’espace de stockage supplémentaire nécessaire pour les Seamless Updates. Il semblerait que la demande d’espace de stockage supplémentaire soit ce qui a empêché Samsung d’utiliser cette fonctionnalité sur ses smartphones. Les smartphones plus récents fonctionnant sous Android 13 sont mandatés par Google pour être équipés de partitions A/B virtuelles.

Des partitions A/B virtuelles

Pour simplifier, disons que Google a réussi à réduire de 25 à 40 % la taille des instantanés de cartographie des appareils utilisés dans le processus de mise à jour A/B virtuelle. Toute modification apportée par le moteur de mise à jour aux instantanés est stockée sur ce que l’on appelle des dispositifs « copy-on-write » (COW). Finalement, ces modifications sont fusionnées dans les partitions dynamiques qui doivent être mises à jour. Google a réduit le temps de fusion de 40 %. Une fois le processus terminé, les dispositifs COW et snapshot sont supprimés, ce qui permet à l’utilisateur de disposer d’un espace de stockage supplémentaire.

Bien sûr, tout cela ressemble à du chinois pour la plupart des utilisateurs d’Android, mais tout ce que vous devez savoir, c’est que vous devriez voir votre Pixel terminer les mises à jour OTA plus rapidement que par le passée une fois les changements mis en œuvre. Et une fois que les autres fabricants Android seront mandatés pour suivre le mouvement, d’autres smartphones Android seront en mesure de compléter les mises à jour OTA plus rapidement que jamais.

Tags : GooglePixel
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.