close
Smartphones

Apple prévoit de vendre moins d’iPhone que prévu en 2022

Apple prévoit de vendre moins d'iPhone que prévu en 2022

Il semble qu’Apple prévoit de fabriquer la même quantité d’iPhone en 2022 qu’en 2021, selon un nouveau rapport sur la chaîne d’approvisionnement : à peu près, environ 20 millions de moins que ce que les analystes avaient prévu. AppleInsider rapporte maintenant que, bien que l’iPhone soit le seul smartphone à avoir vu ses ventes augmenter au premier trimestre de cette année, la firme à la pomme croquée ne passera pas plus de commandes d’iPhone.

Bloomberg rapporte qu’Apple semble avoir décidé d’adopter une position plus conservatrice cette année, ajoutant que l’année pourrait être assez difficile pour le marché des smartphones. Selon certaines sources, le géant de la technologie a demandé à ses fournisseurs d’assembler environ 220 millions d’iPhone, soit à peu près autant que l’année dernière.

Ce chiffre est inférieur d’environ 20 millions aux prévisions du marché, qui tablaient sur un nombre plus proche de 240 millions d’unités, étant donné qu’une mise à jour majeure de l’iPhone est attendue à l’automne. Cependant, comme mentionné, il semble que l’industrie de la technologie mobile traverse une période difficile. Cela signifie que les estimations de production sont en baisse non seulement pour Apple mais aussi pour tous les acteurs du marché de la téléphonie mobile.

Les problèmes qui surviennent depuis le début de l’année 2022 ne sont pas à sous-estimer. Le rapport de Bloomberg souligne que la guerre en Ukraine, la pire inflation depuis des décennies et les problèmes de chaîne d’approvisionnement sont autant de facteurs qui pourraient contribuer à une baisse des ventes dans le secteur de la technologie mobile en 2022.

Il semble que les prédictions statistiques abondent dans ce sens. Strategy Analytics prévoit que les livraisons globales de smartphones baisseront d’environ 2 % en 2022, et TrendForce a déjà revu à la baisse ses prévisions de production pour l’ensemble de l’année à deux reprises au cours des dernières semaines.

De multiples raisons

Comme certains d’entre vous le savent peut-être, Apple a cessé de divulguer ses objectifs de production en 2019, et la société ne publie pas le nombre d’iPhone qu’elle vend.

Cependant, Apple a prévenu qu’il y aura un effet des récentes fermetures liées à la pandémie qui ont eu lieu en Chine. Apple a déclaré que cette situation pourrait avoir un impact de 4 à 8 milliards de dollars sur les ventes du trimestre en cours. Pour couronner le tout, l’ensemble de l’industrie technologique s’attend à un ralentissement des dépenses de consommation, car de nombreux produits de première nécessité deviennent un peu plus chers en raison de la hausse des prix des carburants et des matériaux.

Les expéditions ont chuté de 11 % au premier trimestre sur l’ensemble du marché des technologies mobiles, et il s’agit des pires chiffres depuis 2020. Même Xiaomi, une entreprise qui a connu une croissance record, a affiché au début du mois la toute première baisse de son chiffre d’affaires trimestriel.

Apple n’est pas en danger

Mais Apple est-elle vraiment en danger dans tout cela ? Probablement pas, étant donné qu’Apple fait face à encore moins de concurrence, et la demande pour les produits Apple est généralement élevée en raison de la base de clients plus riche et de l’écosystème de logiciels et de services.

Et pour couronner le tout, Apple se prépare à une sortie alléchante de l’iPhone 14. Comme vous le savez probablement déjà, les quatre modèles phares devraient apporter une mise à niveau plus importante que ce que la série d’iPhone 13 a apporté sur la table. Les rumeurs font état de meilleures caméras pour la série iPhone 14, d’une encoche différente pour les modèles Pro et de fonctionnalités telles que la messagerie texte par satellite.

Tout cela étant dit, nous devrons attendre et voir comment les choses se passeront pour Apple (et le reste du marché).

Tags : AppleiPhone
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.