Fermer
ActualitésApple

Pourquoi l’action d’Apple a t-elle chuté si vite ? Apple ne sait plus innover ? L’iPhone 5 en cause ?

Lorsque l’iPhone 5 a été lancé, Apple semblait être sur ​​le toit du monde ! En effet, avec des actions (AAPL) qui atteignaient un niveau record – avec un prix individuel de 702 dollars, rien ne semblait pouvoir ébranler la firme. Depuis ce moment “euphorique” jusqu’à aujourd’hui, bien des choses ont changé. Alors que l’iPhone 5 est peut-être en perte de vitesse au niveau des ventes, et que la concurrence s’est accrue, cela a conduit à une chute de l’action approchant aujourd’hui les 485 dollars. Qu’est-ce qui s’est passé, et comment Apple peut-il résoudre ce “problème” ?

Il est facile d’analyser pourquoi l’action d’Apple a si bien progressé dans les mois qui ont précédé le lancement de l’iPhone 5. La société a annoncé des bénéfices records chaque trimestre sur les ventes massives de ses deux gammes de produits iPhone et iPad. Le lancement de l’iPhone 5 est en soi une occasion mémorable, mais tout a commencé à se dégrader à peu près à partir de là.

Seulement un mois après que l’iPhone 5 ait été lancé, Apple a annoncé l’iPad Mini. La mini-tablette était une tentative d’Apple d’entrer en concurrence directe avec la Google Nexus 7 et l’Amazon Kindle Fire HD, deux tablettes déjà bien encrées dans ce marché. Cependant, les premières impressions n’ont pas été concluantes – comme déjà vu – et les investisseurs n’ont pas vraiment été convaincus. Dès lors, l’action de la société est tombée aux alentours de 615 dollars.

Pourquoi l'action d'Apple a t-elle chuté si vite ? Apple ne sait plus innover ? L'iPhone 5 en cause ?

Depuis lors, l’iPad Mini s’est avéré être un choix judicieux de la part d’Apple. Les premiers rapports indiquent que la firme de Cupertino a réussi son premier paris, faisant de l’iPad Mini un iDevice encore plus populaire que l’iPad ! Pourquoi l’action d’Apple continue de prendre une raclée quand tout semble aller pour le mieux ? C’est simplement parce que l’iPad Mini est plus populaire que l’iPad. Apple a imaginé un monde où les consommateurs achèteraient à la fois l’iPad et l’iPad Mini comme un “package” complet pour tous les besoins. Malheureusement pour Apple, ce souhait ne semble que rêve, les consommateurs optant plutôt à acheter l’iPad Mini seul. Si on peut penser que c’est bien de vendre des dispositifs, cela ne semble pas suffire puisque cette situation entraîne des baisses dans les bénéfices de l’entreprise car il coûte bien moins cher, et rapporte bien moins que le traditionnel iPad.

Bien sûr, l’iPad Mini explique qu’une partie du problème. L’autre problème qui s’est récemment manifesté, a provoqué une forte baisse de l’action d’Apple. Comme je l’ai mentionné mardi, Apple semble avoir réduit de moitié sa production de composants, y compris – mais sans s’y limiter – les écrans, en réponse à une demande plus faible que prévu pour l’iPhone 5. Cette nouvelle a entrainé une chute du cours de l’action de l’entreprise, passant le prix de celle-ci au-dessous des 500 dollars pour la première fois en plus d’un an.

Il est à noter que 500 dollars par action est déjà quelque-chose d’extraordinaire, que de nombreuses entreprises ne pourront jamais atteindre. Cela étant dit, il est assez inquiétant de voir une action perdre 200 dollars en moins de six mois. Cependant, les analystes restent optimistes, indiquant que l’action pourrait revenir à 530 dollars prochainement. Si pour le moment cette prévision est supérieure à la valeur de l’action en cours, l’idée est que l’action d’Apple va pouvoir se stabiliser autour de ce prix dans les mois à venir.

Alors, comment Apple va t-il faire pour conserver sa position de société la plus rentable dans la technologie ? Alors certes on parle d’Apple là, ce n’est pas clairement la crise, mais on est habitué – surtout les investisseurs – à avoir des annonces de bénéfices monstres chaque trimestre, mais qui pourrait ne pas aider l’entreprise à vendre davantage de iDevices.
À l’instar de l’iPad Mini, certaines rumeurs indiquent que l’on pourrait avoir un iPhone moins cher pour les marchés émergents. Si Apple nie ces dernières, il y a suffisamment de fuites pour affirmer avec certitude qu’Apple est à la recherche de secouer la marque iPhone en quelque sorte en 2013. Si c’est bien un téléphone moins cher, cela ne pourrait suffire pour ravir les investisseurs, puisque cela signifie encore moins de profits.

Pourquoi l'action d'Apple a t-elle chuté si vite ? Apple ne sait plus innover ? L'iPhone 5 en cause ?

Comme pour tout le reste, Apple a besoin de se concentrer sur l’innovation plutôt que vouloir régler ses contentieux. La compagnie fera valoir que c’est seulement en protégeant les innovations qu’elle a introduites sur le marché qu’elle s’est faite cette réputation, mais où étaient les nouvelles innovations dans l’iPhone 5 ? Un écran légèrement plus grand, mais rien de quoi en faire un téléphone innovant. Nul doute que les concurrents se sont frottés les mains lors de l’annonce…

Que dire de la quatrième génération de l’iPad, dévoilé dans la même année que la troisième génération ? La seule différence entre les deux était un processeur plus rapide. La société que Steve Jobs a intégré a semble t-elle trop pris ses aises, et se repose sur sa place de leader sur le marché, et invite les concurrents à l’usurper.

Si Apple veut vraiment revenir au premier temps – attention je me répète ce n’est pas la crise, elle devra commencer à nouveau être une société de technologie destinée au grand public. S’engager dans une petite guerre acharnée avec Google au détriment de ses utilisateurs ne va ravir les investisseurs.
Pour l’instant, il faut que la firme se concentre uniquement sur ​​ses consommateurs au lieu de se soucier des menaces extérieures ou des influences. Apple a été à son meilleur quand Steve Jobs a produit tout ce qu’il voulait, et l’entreprise a besoin de retrouver cet esprit de défi !

Allez come on Apple !

Mots-clé : actionAppleiPadiPad MiniiPhone 5
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.