close
Technologies

La réponse de Qualcomm aux nouvelles puces ARM d’Apple n’arrivera pas avant fin 2023

La réponse de Qualcomm aux nouvelles puces ARM d'Apple n'arrivera pas avant fin 2023

Lorsqu’il y a un an, le fabricant de puces Qualcomm a acquis la startup Nuvia afin d’avancer dans le développement d’un concurrent pour les nouvelles puces Apple Silicon (dont le Apple M1), l’espoir a germé chez de nombreux utilisateurs de PC. Mais les choses ne vont pas si vite, comme on vient de le voir.

Apple a manifestement pris le principal fournisseur de puces dans le domaine ARM à contre-pied : Qualcomm propose certes depuis un certain temps déjà des SoC destinés à être utilisés dans les ordinateurs portables, mais le développement se fait au mieux à moitié. C’est aussi la raison pour laquelle les résultats de vente sont restés plutôt maigres, alors qu’Apple a pu relancer les chiffres de vente de ses Mac avec ses nouvelles puces ARM.

Chez Qualcomm, on veut renverser la vapeur et livrer également des puces ARM très performantes, capables de rivaliser avec les produits concurrents du camp x86 dans les ordinateurs portables et les PC.

Mais jusqu’à présent, on n’a encore rien vu de tel dans la pratique et cela ne changera pas non plus dans le courant de l’année. Les premiers SoC de Qualcomm développés en collaboration avec Nuvia ne seront disponibles dans le commerce pour l’utilisateur normal que « fin 2023 », c’est du moins ce qu’a fait remarquer le directeur de Qualcomm Christian Amon, comme le rapporte Ars Technica.

Fin 2022, Qualcomm veut au moins livrer les premiers échantillons aux fabricants de matériel.

Intervenir profondément dans l’architecture

Ceux-ci ne proviendront toutefois que de séries de prototypes. La production de masse ne sera mise en place que dans les mois qui suivront et le feedback des fabricants de PC devrait alors aider à éliminer les dernières erreurs dans l’architecture. En outre, la technique de processus sera optimisée afin d’éviter des taux de rebut trop élevés pour les grandes quantités.

Les puces développées avec Nuvia suivent un paradigme analogue à celui déjà observé chez Apple. Les processeurs misent certes sur le jeu d’instructions ARM, mais ils ne se contentent pas d’assembler les noyaux Cortex standards avec de légères modifications. En effet, ces derniers sont plutôt conçus pour bien servir toutes les catégories d’appareils que pour réaliser des performances maximales. C’est pourquoi Qualcomm veut également proposer une plateforme de puces en grande partie nouvelle en intervenant profondément dans l’architecture — ce qui demande bien sûr du temps.

Tags : Apple M1ARMQualcomm
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.