close
Technologies

Ces minuscules robots Xenobot peuvent se reproduire biologiquement pour créer une famille !

Ces minuscules robots Xenobot peuvent se reproduire biologiquement pour créer une famille !

Alors que les scientifiques et les chercheurs continuent de faire des progrès en matière de robotique, nous avons vu différents types de robots effectuer des tâches avancées. Nous avons vu les robots de Boston Dynamics aider la police à résoudre des crimes, surveiller des centrales nucléaires, et même danser sur des airs groovy.

Aujourd’hui, des chercheurs ont mis au point un nouveau robot qui peut se reproduire biologiquement pour créer une descendance. Oui, vous avez bien lu ! Ce nouveau type de robot utilise une nouvelle forme de processus d’auto-réplication biologique pour créer ses « enfants ».

Baptisés Xenobots, ces robots ont récemment fait l’objet d’une étude détaillée publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Selon les auteurs de l’article, les Xenobots peuvent rassembler des centaines de cellules et les assembler en « bébés » Xenobots qui évoluent et commencent leur vie quelques jours après leur « naissance ».

« Les gens ont pensé pendant assez longtemps que nous avions trouvé toutes les façons dont la vie peut se reproduire ou se répliquer. Mais c’est quelque chose qui n’a jamais été observé auparavant », a déclaré Douglas Blackiston, l’un des co-auteurs de l’étude, dans un communiqué.

Comment les Xénobots se reproduisent-ils ? Eh bien, il s’avère que les robots de quelques millimètres de large sont développés à partir de cellules vivantes provenant d’embryons de grenouilles. Ainsi, les cellules vivantes des grenouilles ajoutent des capacités de reproduction aux Xenobots non vivants. Cependant, bien qu’un Xenobot puisse créer une progéniture de manière autonome, la machine meurt peu après le processus. Pour aider les parents Xenobots à voir leurs enfants grandir, les chercheurs se sont donc tournés vers l’intelligence artificielle (IA).

L’équipe de chercheurs a utilisé un algorithme évolutionnaire pour simuler des milliards de formes de corps afin de trouver la plus efficace pour la méthode d’auto-réplication. Les chercheurs ont notamment découvert une forme de corps ressemblant à celle du Pacman, capable d’utiliser sa « bouche » pour comprimer les cellules souches dans un « bébé » Xenobot de forme circulaire.

Encore de réelles interrogations

Pour ce qui est de l’application de cette nouvelle découverte, les chercheurs sont positifs, bien que la technologie puisse être utilisée pour créer des essaims de robots auto-réplicateurs capables de détruire l’humanité ! Mais ce n’est pas gagné.

Néanmoins, les chercheurs pensent que leur technologie peut aider diverses technologies, notamment des machines vivantes pour nettoyer les microplastiques ou développer des médicaments régénératifs. Les possibilités sont infinies.

Tags : Xenobot
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.