close
Google

Google met à l’honneur le musicien Edmond Dédé dans son doodle

Google met à l'honneur le musicien Edmond Dédé dans son doodle

Comme à son habitude dès lors qu’elle veut mettre en avant une personnalité connue, un événement marquant l’histoire, Google vient d’orner sa page d’accueil d’un nouveau doodle. Le doodle de ce samedi 20 novembre rend hommage au musicien classique et compositeur créole, Edmond Dédé.

Le doodle est illustré par l’artiste Lyne Lucien, artiste haïtienne primée au American Illustration Award et basée à Brooklyn (New York), mettant en exergue Edmond Dédé en tant que chef d’orchestre de sa composition « Mon Pauvre Cœur » (1851), l’un des plus anciens morceaux de musique d’un compositeur créole noir de la Nouvelle-Orléans.

Né à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, aux États-Unis, le 20 novembre 1827, Dédé apprend la clarinette avec son père, chef d’orchestre d’une fanfare militaire locale. Il passe ensuite au violon, qui devient rapidement l’instrument de prédilection de Dédé, qui devient un prodige de la musique. Après avoir fait son apprentissage auprès d’éminents musiciens de la Nouvelle-Orléans, Edmond Dédé quitte son pays pour le Mexique afin d’échapper aux préjugés raciaux croissants dans le Sud américain.

Il rentre au pays en 1851 et publie « Mon Pauvre Cœur ». Il travaille brièvement pour économiser de l’argent avant de repartir pour poursuivre ses études classiques en France. À la fin des années 1850, il décroche un poste au Grand Théâtre de Bordeaux, où sa créativité s’épanouit. Il travaille également au Théâtre de l’Alcazar et aux Folies Bordelaises.

Ses ballets, opérettes, ouvertures et plus de 250 chansons remportent un énorme succès en France, mais sont peu appréciés aux États-Unis. En 1893, alors qu’il est en route pour sa seule apparition musicale à la Nouvelle-Orléans, Dédé perd son violon Crémone préféré dans un naufrage, mais parvient à en trouver un autre juste à temps pour sa représentation !

Une référence pour beaucoup

Bien qu’il ait vécu à une époque de forte discrimination raciale, le talent de Edmond Dédé l’a conduit à devenir un compositeur de classe mondiale. La plupart des partitions de Edmond Dédé sont conservées à la Bibliothèque nationale de France et dans plusieurs universités américaines. Son histoire continue d’inciter les musiciens classiques contemporains à être fiers de leur héritage et à honorer les contributions des musiciens issus de communautés historiquement négligées.

« Depuis plus de 20 ans, nous sommes fiers de proposer des Doodles qui commémorent la vie de personnalités inspirantes comme Edmond Dédé, violoniste, compositeur et chef d’orchestre au Grand Théâtre de Bordeaux et au Théâtre de l’Alcazar », souligne Isabelle Leung, Directrice de la Communication et des Affaires Publiques de Google France. « À travers ces illustrations et le talent des artistes, nous souhaitons permettre à tous ceux qui utilisent le moteur de recherche de (re) découvrir les personnalités connues et moins connues qui ont marqué notre histoire ».

Tags : doodleEdmond DédéGoogle Doodle
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.