close
Périphériques

Ces nouveaux logos USB-C facilitent le choix des câbles de charge

Ces nouveaux logos USB-C facilitent le choix des câbles de charge

Dans sa dernière tentative de rendre la norme USB-C moins confuse, le groupe USB-IF a dévoilé une nouvelle série de logos que les entreprises peuvent apposer sur leurs câbles certifiés USB4 et de 240 W. Et bien que nous soyons heureux de voir les câbles USB-C devenir plus identifiables, ces logos ne sont pas réellement intuitifs.

« Avec les nouvelles capacités de puissance plus élevée permises par la spécification USB PD 3.1, qui débloque jusqu’à 240W sur un câble et un connecteur USB Type-C, l’USB-IF a vu une opportunité de renforcer et de simplifier davantage son programme de logos certifiés pour l’utilisateur final », a déclaré Jeff Ravencraft, président et COO de l’USB-IF. « Grâce à nos logos mis à jour, les consommateurs peuvent facilement identifier les performances USB4 et les capacités USB Power Delivery des câbles USB-C certifiés, qui prennent en charge un écosystème toujours plus vaste d’appareils électroniques grand public, des ordinateurs portables et des smartphones aux écrans et aux chargeurs ».

Commençons par des éloges. Ces logos indiquent clairement si un câble USB-C prend en charge le transfert de données à haute vitesse, la charge à haute vitesse, ou les deux. Les clients qui recherchent un câble doté de ces caractéristiques peuvent regarder l’emballage d’un produit, trouver le gros logo rouge et se dire « OK, c’est ce que je cherche ».

Je suis également heureux que l’USB-IF encourage les fabricants à apposer ces étiquettes sur leurs câbles USB-C, et pas seulement sur l’emballage. Cela permet d’identifier plus facilement les câbles de haute qualité lorsqu’ils sont rangés dans un tiroir ou éparpillés sur le sol avec un tas de câbles de moindre qualité.

Mais, ces logos ne fournissent pas beaucoup de contexte. L’acheteur lambda peut ne pas comprendre qu’un câble onéreux de 240 watts est environ 100 plus rapides que ce dont son smartphone a besoin, et il peut donc finir par payer trop cher au nom de la vitesse. Et comme les normes de charge et de transfert de données ne sont pas liées, les clients peuvent ne pas se rendre compte que leur câble « certifié USB 240 watts » ne peut pas transférer des données à des vitesses USB4.

Des logos utiles ?

En outre, les fabricants vendent des câbles USB-C avec toutes sortes de vitesses de charge et de transfert de données différentes. Pourtant, ces logos n’indiquent que si un câble correspond aux normes 40 Gb/s, 20 Gb/s, 240 watts ou 60 watts. Une partie de moi soutient cette décision parce qu’elle est agréable et simple, mais obliger les fabricants à imprimer les vitesses de charge et de transfert de données de leurs câbles en grosses lettres rouges, quelle que soit la norme à laquelle ils correspondent, semble être une solution qui fournirait au moins un certain contexte aux acheteurs.

Si je ne suis pas totalement satisfait des nouveaux logos de l’USB-IF, ils constituent néanmoins un ajout intéressant qui pourrait aider certains clients à s’y retrouver dans le monde déroutant de l’USB-C. Nous devrions considérer cela comme une victoire, car, soyons honnêtes, l’USB-C est tellement fracturé et déroutant que même les experts semblent un peu perdus quant à son fonctionnement.

Tags : USB-CUSB-IF
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.