close
Mobile

TSMC augmente le coût de la puce Apple A15 Bionic de seulement 3 %

TSMC augmente le coût de la puce Apple A15 Bionic de seulement 3 %

Il fut un temps où les prix des smartphones devenaient ridiculement élevés, et rien ne semblait pouvoir arrêter cette tendance. La dynamique du marché et les événements mondiaux tels que la pandémie liée à la COVID-19 ont toutefois permis de mettre un frein à cette tendance ou de rendre les smartphones plus abordables, mais plus attrayants pour les consommateurs. Malheureusement, une autre situation mondiale provoque des ravages dans de multiples industries, avec des effets d’entraînement sur les prix des produits. L’un de ces effets défavorables sera une augmentation prévisible des prix des smartphones l’année prochaine, maintenant que TSMC, le plus grand fondeur de semi-conducteurs au monde, a annoncé sa plus forte hausse de prix depuis dix ans.

Il y a quelques jours, nous avons évoqué de tous les facteurs sur lesquels Apple devra jongler pour déterminer le prix de la série d’iPhone 13. Parmi les problématiques soulevées, on peut citer la hausse de prix allant jusqu’à 20 % que TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Co) impose à ses puces à partir de janvier et les réductions de prix que Samsung a imposées à la gamme Galaxy S21 et à ses modèles pliables. Apple doit également tenir compte de la façon dont la gamme d’iPhone 12 s’est vendue aux prix actuels.

Aujourd’hui, alors que l’on craint qu’une augmentation de 20 % du prix du SoC A15 Bionic que TSMC produit pour Apple n’entraîne une hausse des prix de l’iPhone 13, ITHome rapporte que cette crainte est exagérée.

L’analyste industriel Lu Xingzhi affirme que TSMC fait un « cadeau » à son plus gros client. Avec une pénurie de puces qui affecte actuellement l’équilibre délicat entre l’offre et la demande dans l’industrie des semi-conducteurs, les sources indiquent que TSMC va, comme prévu, augmenter le prix de ses produits, bien que tous les clients du fondeur ne soient pas traités de la même manière.

Apple représente plus de 20 % des revenus de TSMC, mais moins de 20 % de ses bénéfices. La marge sur son travail pour Apple étant déjà inférieure à la normale, TSMC n’augmenterait le coût de la puce A15 Bionic d’Apple que de 3 %, selon Lu. Cette décision surprend non seulement les analystes qui s’attendaient à ce que TSMC profite de l’occasion pour augmenter la marge sur la production de puces pour Apple, mais elle met également en colère des clients comme AMD, NVIDIA et MediaTek qui vont payer jusqu’à 20 % de plus pour leurs puces.

Une décision qui agace

Apple peut s’en tirer en ne payant que 3 % de plus pour ses puces grâce à sa position de premier client du fondeur. Mais, cela ne signifie pas que les deux géants de la technologie n’ont pas de grandes décisions à prendre. TSMC va devoir décider s’il est encore viable pour le fondeur de mettre tous ses œufs dans le même panier et de consacrer tous ses budgets de R&D et d’investissement à des nœuds de processus avancés qui n’intéressent que quelques grandes entreprises technologiques.

Quant à Apple, elle devra décider si elle maintient ses marges bénéficiaires en augmentant le prix des modèles d’iPhone 2021 pour couvrir les coûts supplémentaires des puces, ou si elle maintient le même prix et absorbe les 3 % de coûts supplémentaires de la puce A15 Bionic. Et comme je l’ai déjà souligné, Samsung a réduit les prix de ses modèles phares de 2021 de 200 euros à près de 400 euros. Apple doit réfléchir à la bonne position à adopter…

Les clients ont jusqu’au 1er octobre pour négocier cette augmentation des frais, et les gros clients comme Qualcomm, Apple et NVIDIA le feront très probablement. Malheureusement, cela signifie toujours que les consommateurs doivent s’attendre à des prix plus élevés prochainement. TSMC a l’intention d’honorer les commandes existantes au prix où elles ont été passées, de sorte que ces changements ne se feront probablement pas sentir avant l’année prochaine.

Tags : A15 BionicApple A15Apple A15 BionicTSMC
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.