close
Mobile

Qualcomm veut s’attaquer à la puce Apple M1 d’ici mi-2022

Qualcomm veut s'attaquer à la puce Apple M1 d'ici mi-2022

Le fabricant de puces Qualcomm fabrique les processeurs qui équipent tous les ordinateurs portables ou des tablettes Windows on ARM de la génération actuelle (ce qui n’est pas beaucoup) et une poignée de Chromebooks (qui sont encore moins nombreux).

Mais, la force de l’entreprise réside depuis longtemps dans le secteur des smartphones, où Qualcomm équipe la plupart des fleurons Android. Ses processeurs pour ordinateurs portables ont généralement fourni des performances décevantes par rapport aux dernières puces Intel et AMD. Mais le nouveau PDG de Qualcomm a une idée de la date à laquelle cela pourrait changer : dans un an environ.

Apple a déjà montré qu’il est possible de sortir un processeur ARM qui est non seulement compétitif par rapport aux dernières puces Intel et AMD, mais qui peut également fournir de meilleures performances tout en consommant moins d’énergie.

Dans une interview accordée à Reuters, Cristiano Amon, PDG de Qualcomm, a déclaré qu’il pensait que sa société proposerait un processeur compétitif par rapport à celui d’Apple d’ici la mi-2022. L’un des éléments clés est la mise en œuvre de la connectivité 5G dans la conception de la puce, ce dont Qualcomm a une grande expérience.

Il n’y a pas beaucoup de détails expliquant ce que l’on peut attendre de cette puce en matière de fonctionnalités ou de performances. Mais si vous vous demandez comment Qualcomm compte rattraper Apple, c’est avec l’aide de certains anciens concepteurs de puces Apple.

Un gros acteur arrive

Au début de cette année, Qualcomm a acquis une startup appelée NUVIA pour 1,4 milliard de dollars. Cette société, qui a été formée par une équipe de designers de puces ayant travaillé chez Google, ARM, Broadcom, AMD et Apple.

Les commentaires d’Amon semblent suggérer que les premières puces pour PC de l’entreprise intégrant la technologie issue de l’achat de NUVIA ne seront pas disponibles avant un an. Selon lui, Qualcomm n’a pas l’intention de s’attaquer à Intel, AMD ou d’autres fabricants de puces dans d’autres segments tels que les serveurs. Mais, il note que la société accordera des licences pour les conceptions de NUVIA à des sociétés de cloud computing ou à d’autres qui souhaitent fabriquer leurs propres puces.

Si Qualcomm parvient à concrétiser la vision d’Amon, l’entreprise pourrait se retrouver en position de force dans le secteur des PC, en s’appuyant sur sa position déjà enviable sur le marché des smartphones.

Tags : Apple M1ARMQualcomm
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.