close
Périphériques

La feuille de route du AMD Ryzen 6000 laisse entrevoir de grosses améliorations

La feuille de route du AMD Ryzen 6000 laisse entrevoir de grosses améliorations

La source @Broly_X1 a partagé en fin de semaine dernière une feuille de route détaillant les plans mobiles d’AMD jusqu’en 2022. La feuille de route confirme et ajoute un contexte à de multiples fuites et rumeurs, montrant que AMD travaille sur une refonte du Zen 3+ pour le mobile, dont le lancement est prévu en 2022.

Ce qui compte, ce sont les deux sections vertes de la feuille de route. « Rembrandt » est le nom de code pour les puces mobiles Ryzen 6000. Nous ne savons pas si c’est le nom que AMD finira par choisir, il s’agit d’une simple supposition. La feuille de route montre que ces puces mobiles seront construites sur l’architecture Zen 3+ en 6 nm, qui est une révision de l’architecture Zen 3 en 7 nm actuellement disponible.

En supposant que AMD continue de s’associer au fabricant de semi-conducteurs TSMC, ces puces présenteront des améliorations modestes par rapport à leurs homologues Zen 3. Le processus de 7 nm et le processus de 6 nm sont étroitement liés chez TSMC, ce dernier présentant des améliorations mineures. Fondamentalement, Rembrandt n’est pas une génération entièrement nouvelle de processeurs.

Les puces mobiles seront également dotées de cœurs graphiques RDNA 2. Les puces mobiles Ryzen 5000 actuelles d’AMD utilisent toujours les anciens cœurs graphiques Vega, de sorte que Rembrandt offrira un coup de pouce significatif aux ordinateurs portables de jeu. Ces cœurs pourraient également fournir un ray tracing accéléré au niveau matériel, tout comme les cartes graphiques RX 6000 basées sur l’architecture RDNA 2. La rumeur veut qu’ils offrent jusqu’à 50 % d’augmentation des performances graphiques.

Les puces Rembrandt « U » visent les ordinateurs portables fins et légers avec seulement 15 watts de puissance, tandis que les puces Rembrandt « H » iront jusqu’à 45 watts pour les ordinateurs portables dédiés aux jeux. Les deux puces prendront en charge le PCIe 4.0, la DDR5 et l’USB 4. AMD associera probablement ces puces aux cartes graphiques RX 6000M pour ordinateurs portables, dont le lancement est prévu prochainement.

Un marché à prendre

La feuille de route révèle également d’autres puces, moins excitantes, à venir. Les puces « Van Gogh » et « Dragon Crest » sont des modèles spéciaux destinés aux appareils ne disposant pas d’une grande puissance. Les puces « Dali » et « Pollock » sont déjà sur le marché, construites spécifiquement pour les fabricants et destinées aux ordinateurs portables économiques. AMD commercialisera les processeurs « Barcelo » en même temps que « Rembrandt », en utilisant probablement la même marque, mais en ciblant des machines de moindre qualité. C’est ce qu’AMD fait avec les puces mobiles Ryzen 5000.

Les amateurs d’ordinateurs portables ont de quoi être impatients. Malgré la domination d’AMD sur le marché des ordinateurs de bureau, la société a eu du mal à s’imposer dans le secteur du mobile. Renforcer l’architecture Zen 3, déjà puissante, avec des graphiques RDNA 2 et une conception plus économe en énergie est une stratégie gagnante, mais nous n’avons pas encore vu ce que Intel a en réserve pour 2022.

Tags : AMDRyzen 6000
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.