close
Réseaux sociaux

Un test de Facebook veut s’assurer que vous avez lu un article avant de le partager

Un test de Facebook veut s'assurer que vous avez lu un article avant de le partager

Dans sa lutte permanente contre la désinformation, Facebook a annoncé qu’il testait une nouvelle fonctionnalité qui avertira les utilisateurs qui tentent de partager des articles qu’ils n’ont pas réellement lus.

Si Facebook copie bon nombre de fonctionnalités sur d’autres plateformes, cette fois-ci c’est probablement une bonne idée : Facebook teste actuellement une fonctionnalité qui rappellera aux utilisateurs qu’ils doivent lire un article avant de le partager — tout comme Twitter. En fait, l’entreprise a partagé la nouvelle sur Twitter, peut-être comme une reconnaissance subtile de ce fait.

Si vous essayez de partager sur Facebook un article que vous n’avez pas ouvert vous-même, on vous rappellera que vous devriez le lire. Vous pouvez toujours ignorer un tel avertissement et le partager, mais cela pourrait être une dissuasion bienvenue pour empêcher les gens de partager des articles peu fiables sans réfléchir.

En effet, selon l’image officielle publiée par le géant des réseaux sociaux, le message apparaîtra lorsqu’un utilisateur tentera de partager un article non lu, l’avertissant que « Vous êtes sur le point de partager un article sans l’ouvrir ». La pop-up poursuit en indiquant que « Partager des articles sans les lire peut signifier passer à côté de faits essentiels », avant de présenter à l’utilisateur les options d’ouvrir l’article ou de continuer à le partager quand même.

La lutte contre la désinformation

Et avant que vous ne disiez qu’une telle fonctionnalité n’empêchera personne de partager de stupides articles, sachez que lorsque Twitter a testé cette fonctionnalité avant de la lancer à plus grande échelle, il a constaté que les gens ouvraient les articles 40 % plus souvent après avoir vu l’invite, et que de nombreuses personnes finissaient par ne plus partager un article après l’avoir lu.

Cela ne veut pas dire que Facebook obtiendra les mêmes résultats, mais cela pourrait être un ajout bienvenu.

Il convient de noter que, lors de la rédaction de cet article, j’ai essayé de publier plusieurs articles non lus sur Facebook afin de faire apparaître l’invite, mais les articles ont été simplement publiés comme d’habitude, ce qui suggère que la nouvelle fonctionnalité n’a pas encore été déployée à l’échelle mondiale ou qu’elle n’a été déployée que pour certains utilisateurs.

Tags : Facebook
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.