close
Jeux

Google ferme ses studios de développement internes de jeux pour Stadia

Google ferme ses studios de développement internes de jeux pour Stadia

Google renonce à fabriquer des jeux pour sa plateforme de jeux Stadia, fermant les studios concernés, car elle recentre Stadia pour en faire un centre de streaming de jeux pour les développeurs existants au lieu de développer ses propres jeux pour le service.

Pour ceux qui l’ignorent, Google Stadia est une plateforme de jeu sur le cloud, qui permet aux joueurs de jouer sur une variété d’appareils. Grâce à cette plateforme, les utilisateurs n’ont pas besoin d’investir dans des équipements de jeu lourds pour jouer, car ils se fient à la plateforme pour recevoir le contenu du jeu en continu, tout comme vous pouvez le faire avec Netflix pour les séries TV ou Spotify pour la musique.

Pour aider le service à être largement adopté, Google a initialement investi dans ses propres studios internes pour développer des jeux pour le service. Il semble que le coût ait incité l’entreprise à reconsidérer sa décision, car elle met fin à ses propres efforts de développement.

Phil Harrison, vice-président et directeur général de Google Stadia, a annoncé la nouvelle dans un article de blog : « En 2021, nous étendons nos efforts pour aider les développeurs et les éditeurs de jeux à tirer profit de notre technologie de plateforme et à fournir des jeux directement à leurs joueurs. Nous voyons une opportunité importante de travailler avec des partenaires à la recherche d’une solution de jeu reposant sur l’infrastructure technique et les outils de plateforme avancés de Stadia. Nous pensons que c’est la meilleure voie pour faire de Stadia une entreprise durable à long terme qui contribue à la croissance du secteur ».

Il poursuit en mentionnant que « la création des meilleurs jeux de leur catégorie à partir de la base nécessite de nombreuses années et des investissements importants, et le coût augmente de manière exponentielle ». « Étant donné que nous nous concentrons sur la technologie éprouvée de Stadia et sur l’approfondissement de nos partenariats commerciaux, nous avons décidé de ne pas investir davantage pour apporter un contenu exclusif de notre équipe de développement interne SG&E, au-delà des jeux prévus à court terme ».

Restructuration

Dans le cadre de ce changement, la société ferme ses studios de jeux de Los Angeles et de Montréal, qui existaient tous deux sous la bannière Stadia Games and Entertainment. Selon Google, « la plupart des membres de l’équipe SG&E [Stadia Games and Entertainment] vont passer à de nouveaux rôles », mais Jade Raymond — le vétéran d’Ubisoft et d’EA qui a dirigé les équipes des studios de Stadia — quittera l’entreprise.

Harrison souligne également que Google est engagé dans la plateforme et le jeu sur le cloud, et continuera à travailler avec les développeurs de jeux tiers. Elle ne créera tout simplement plus ses propres jeux en interne.

Mais la fermeture des studios internes de Stadia marque un sérieux coup dur pour les ambitions de Google en matière de jeux. Au-delà des simples aspects techniques du service de streaming lui-même, le fait que Google était prêt à investir dans plusieurs studios de première partie était l’un des éléments les plus significatifs de la vision initiale de Stadia. Cela signifie aussi que l’avenir de Stadia sera probablement relégué à une option de plus où l’on peut jouer aux mêmes jeux que ceux auxquels on peut déjà jouer sur une PS5, une Xbox Series X ou un PC.

Tags : GoogleStadia
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.