Fermer
Web

Cloudflare lance le service d’hébergement Web, Cloudflare Pages

Cloudflare lance le service d'hébergement Web, Cloudflare Pages

Cloudflare, spécialisée dans l’infrastructure Web et la sécurité des sites Web, a annoncé qu’elle lancerait son propre service d’hébergement sur le cloud intitulé Cloudflare Pages.

Profitant de son réseau mondial d’infrastructures, Cloudflare Pages est un service d’hébergement qui prend en charge des plateformes construites directement à la périphérie du réseau à l’aide de l’architecture JAMstack. Il offre aux développeurs un moyen plus simple, plus rapide et plus collaboratif de créer des sites Web gratuitement.

Avec Cloudflare Pages, des sites entiers peuvent être construits directement à la périphérie du réseau et plus près des utilisateurs finaux, ce qui permet d’augmenter les performances jusqu’à deux fois plus vite que les autres plateformes d’hébergement Web.

Le co-fondateur et PDG de Cloudflare, Matthew Prince, a expliqué dans un communiqué de presse comment le nouveau produit de l’entreprise bénéficiera aux développeurs : « Dès le premier jour, Cloudflare a été conçu pour servir les développeurs. Au cours des dix dernières années, des millions de développeurs ont compté sur nous pour les performances de notre réseau et nos services de sécurité. Avec Cloudflare Pages, nous leur fournissons désormais une plateforme évolutive, rapide, sécurisée et rentable pour créer des applications de nouvelle génération qu’ils pourront déployer dans le monde entier. En interne, nous pensons que ce n’est qu’une question de temps avant qu’un développeur ne construise une société d’un milliard de dollars par lui-même. Nous espérons que Cloudflare Pages fournira les éléments de base qui nous aideront à concrétiser notre conviction ».

En utilisant Cloudflare Pages, les développeurs peuvent créer des sites qui sont massivement évolutifs, car ils sont construits sur le réseau mondial de Cloudflare qui s’étend sur plus de 200 villes dans plus de 100 pays. La sécurité de la plate-forme est assurée par le protocole SSL gratuit en standard, ainsi que par le pare-feu pour applications Web (WAF) de la société. L’entreprise prendra également en charge les dernières normes Web avec HTTP/3, le protocole de réseau de la couche transport QUIC et la compression des images.

Intégré à GitHub

La collaboration est un élément essentiel de Cloudflare Pages. Au-delà de cela, Cloudflare suggère également que son service Pages sera sécurisé et évolutif, ce qui permettra aux développeurs de gagner du temps sur des systèmes disparates intégrés, tout en bénéficiant d’une intégration transparente avec GitHub pour faciliter le processus de développement. Cela permet à toutes les parties prenantes d’un site de fournir facilement des commentaires et les utilisateurs peuvent ajouter gratuitement un nombre illimité de collaborateurs à chaque projet, ce qui rend Cloudflare Pages idéale pour les équipes de toutes tailles. Une fois qu’une page Web est complète, elle peut être déployée directement à la périphérie de Cloudflare en utilisant l’intégration Git.

Le niveau gratuit de Cloudflare Pages permet aux utilisateurs de travailler sur une seule version à la fois, avec un maximum de 500 versions par mois. La mise à niveau vers le plan Pro à 20 euros par mois permet de travailler sur 5 versions simultanées avec 5 000 versions par mois, tandis que le plan Business à 200 euros par mois permet de travailler sur 20 versions simultanées avec 20 000 versions par mois. Quel que soit le plan que vous choisissez, vous pouvez créer un nombre illimité de sites avec des demandes et une bande passante illimitées.

Les utilisateurs intéressés peuvent s’inscrire ici pour participer à la bêta et commencer à tester Cloudflare Pages pour eux-mêmes.

Mots-clé : CloudflareCloudflare PagesJAMstack
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.