Fermer
MobileTests

Tour d’horizon du Samsung Galaxy Note II : Une puissance et autonomie de choc

Samsung a dévoilé son nouveau smartphone / tablette hybride le Galaxy Note 2 lors de l’IFA de Berlin fin août dernier. Vendu 599€, le Galaxy Note II vise le même haut de gamme du marché, actuellement toujours dominé par Apple avec son populaire iPhone 5, mais également avec son propre Samsung Galaxy S III.

Mais compte tenu de sa taille massive, son prix élevé et nettement ressemblant au Galaxy S III à certains égards, des utilisateurs ne voudront peut-être tout simplement pas débourser pour ce nouveau modèle. Cependant, après avoir mis le Note II à l’épreuve, je peux vous dire que ces derniers devront tout de même prendre en considération ce smartphone “hybride”.

Tour d’horizon du Samsung Galaxy Note II : Une puissance et autonomie de choc - Package du Samsung Galaxy Note II

Conception

La caractéristique la plus remarquable au sujet du Samsung Galaxy Note II, c’est sa taille. Le Note II est grand, en fait, il est très grand, mesurant 151 x 81 x 9.4mm. La taille du nouveau Note signifie nécessairement une meilleure navigation !

Tour d’horizon du Samsung Galaxy Note II : Une puissance et autonomie de choc - Taille du Galaxy Note II

Le second constat à propos de la taille du téléphone est la prise en main : si personnellement je n’ai pas eu de problème, mon amie a eu plus de difficulté. Il s’avère quasi inutilisable à une seule main pour les utilisateurs ayant de petites mains, et qui souhaitent naviguer dans les menus, prendre des photos ou encore envoyer des SMS.

La taille du Note II signifie également que pour certains utilisateurs appeler ou recevoir un appel par le Note II en public peut être quelque peu gênant, puisque le dispositif masque plus de la moitié du visage…

Malgré cela, je trouve que la taille de l’écran du Note II est une bénédiction, pour les SMS, taper des notes et jouer à des jeux ! Grâce à une dimension beaucoup plus importante que n’importe quel autre smartphone, le Note II se dote d’une interface beaucoup plus ergonomique, et améliore donc l’expérience utilisateur.

La deuxième caractéristique la plus remarquable au sujet du Galaxy Note II, c’est son poids. Comme le Galaxy S III, le Note II est étonnamment léger malgré sa taille, avec un poids raisonnable de 183 grammes. C’est en grande partie parce que, encore une fois comme le S III, le Galaxy Note II est principalement en plastique.

Le Note II possède le même boîtier en plastique brillant de finition, avec la plaque arrière amovible et la même conception de revêtement extérieur en métal que les Galaxy S III. En dépit d’être en plastique, j’ai constaté que le Note II est beaucoup mieux fini que le S III. Ma seule préoccupation au sujet du Note II et sa conception, est que la plaque arrière amovible semble encore très fragile.

Tour d’horizon du Samsung Galaxy Note II : Une puissance et autonomie de choc - Coque plastique amovible

Même si elle n’est pas aussi mauvaise que la plaque arrière que j’ai pu voir sur le S III, pour laquelle je redoutais à chaque fois qu’elle se brise lors que je la retirais du téléphone, celle-ci est toujours incroyablement mince et flexible.

Au niveau des entrées, on remarque que le Note II dispose du bouton marche/arrêt sur le côté droit, les contrôles de volume sur la gauche, une prise casque sur le dessus et une prise USB pour la recharge et le transfert de données sur le dessous.

Affichage

Comme mentionné, ci-dessus, le Note II dispose d’un large écran de 5,5 pouces avec une résolution de 720 x 280 en 267ppi et d’un super écran tactile AMOLED capacitif qui est protégé par un revêtement Gorilla Glass 2, de Corning, un procédé de fabrication de dalle de verre.

En règle général, j’ai plutôt été satisfait par l’écran du Note II. Avec des couleurs vives, des niveaux de luminosité convenables et étonnamment des bons angles de vision, j’ai pris pas mal de plaisir durant cette période de test. Cependant, bien que l’écran du Note II est plutôt d’excellente qualité, j’ai remarqué un problème occasionnel.

En effet, sur certaines parties de l’écran un léger flou est présent et s’avère donc quelque peu dérangeant. L’écran de verrouillage du Note II est un bon exemple de cela, avec une écriture légèrement floue sur les bords. J’ai retrouvé ce même effet sur certaines pages Web. Ce problème n’est pas immédiatement perceptible, mais avec une utilisation prolongée, j’ai trouvé que c’était une réelle gêne.

Franchement, je ne sais pas pourquoi certaines pages apparaissent plus floues, d’autant que pour 99% du temps, l’écran est superbe.

S Pen

Tour d’horizon du Samsung Galaxy Note II : Une puissance et autonomie de choc - S Pen

Le Note II est doté d’un stylo “S Pen” que Samsung considère radicalement plus sensible que celui que l’on peut retrouver sur le premier Galaxy Note et est livré avec une multitude d’applications sur mesure conçues pour fonctionner avec le stylet comme add-on.

Le plus utile des services du S Pen est incontestablement le S Note, une application qui vous permet de noter des mémos rapides ou des rappels en utilisant le S Pen. Pour les utilisateurs professionnels, le S Pen promet d’être une véritable aubaine. J’ai pu rapidement griffonner des notes de réunion sans avoir besoin d’un ordinateur portable et les enregistrer sur Dropbox ou Google Drive en quelques secondes.

Tour d’horizon du Samsung Galaxy Note II : Une puissance et autonomie de choc - S Note

Ce n’est que lorsque j’ai essayé d’utiliser le S Pen pour un usage général, en dehors de S Note donc, que j’ai rencontré quelques problèmes. Sur Twitter par exemple, vouloir utiliser le S Pen peut s’avérer très contraignant puisqu’il a du mal à détecter les espaces et les majuscules, et cela pourrait encore être pire si vous écrivez mal…

Le S Pen dispose également d’applications graphiques, mais après avoir testé le logiciel pré-installé Paper Artist, je ne peux pas vous le recommander que pour autre chose que les dessins de base et des ajustements minimes de couleurs sur des photos.

Système d’exploitation

Le Galaxy Note II fonctionne en utilisant le dernier OS de Google, Android 4.1.1 Jelly Bean et de la surcouche de Samsung, TouchWiz l’interface utilisateur personnalisée de la firme.

Bien que je ne sois pas totalement fan d’apporter une surcouche à Android, je dois avouer que j’ai trouvé celle-ci beaucoup plus “stable” que sur le S III.
De plus, la première chose notable par rapport au S III, est que les écrans du Note II n’arrivent pas avec tout pleins de widgets personnalisées et applications propres à la firme.
Malheureusement, en dépit de ne pas être forcément visible, les applications et les widgets sont encore sur l’appareil… Le Note II comporte encore une multitude d’applications inutiles qui pour la plupart des utilisateurs ne seront jamais utilisées. Il s’agit notamment de Samsung Apps et Music Hub, deux applications qui ne sont guère plus que de pâles imitations des services Google.

Cela dit, certains ajouts fait par Samsung sont positifs. Par exemple, Samsung a fait en sorte que vous puissiez activer le Note en passant la main au dessus, ou encore appeler un contact que vous avez affiché sur l’écran simplement en apportant votre smartphone à votre oreille. Ces deux fonctions sont utiles et servent à rendre l’utilisation du Note II encore plus conviviale. C’est ce que Samsung appelle les “mouvements”.

Le Note II dispose également de tous les avantages offerts sur Jelly Bean, le plus important étant Project Butter, qui consiste à rendre Android vraiment plus fluide dans cette nouvelle version dont l’interface fonctionne désormais à 60 fps. Google Now est une autre fonctionnalité importante de Jelly Bean puisque celle-ci récupère des informations de recherche et de localisation vous permettant de mettre à jour en temps réel des données comme la météo et le trafic dans les transports.

Performance

Le Note II embarque un processeur quad-core cadencé à 1,6 GHz Cortex-A9 S. En essayant de mettre un peu le Note II à l’épreuve, j’ai toujours été étonné par la rapidité de ce dernier. Avec un bon signal 3G, le Note II est capable de charger plusieurs pages Web instantanément tout en lançant simultanément la lecture d’une vidéo.

Mieux encore, j’ai remarqué que le Note II ne souffre pas des problèmes que j’ai pu rencontrer avec le S III lors de mon précédent test. En effet, bien que pour un millième de seconde, le Galaxy S III saccadait très légèrement lors de la navigation entre les menus et les écrans, sur le Note II les transitions sont impeccables.

Batterie et stockage

Le Note II est disponible dans les modèles 16, 32, et 64 Go. Les trois versions disposent d’un slot pour carte microSD, ce qui signifie que les utilisateurs ayant un budget serré, peuvent acheter le modèle 16 Go et si le besoin s’en fait sentir acheter une carte de stockage ultérieurement.

Le Note dispose également d’une juteuse batterie Li-Ion de 3100 mAh, qui, malgré un écran de 5,5 pouces, parvient à durer une journée complète avec une seule charge. Lors du test du Note II j’ai pu visionner des vidéos en streaming via le Wi-Fi pendant environ 10 heures avant qu’il s’éteigne.

Tour d’horizon du Samsung Galaxy Note II : Une puissance et autonomie de choc - Batterie Li-Ion de 3100 mAh

Ainsi, avec une utilisation régulière, autrement dit naviguer occasionnellement sur le Web, utiliser le lecteur de musique, Facebook, Twitter et autres amusements, la batterie du Note II a duré beaucoup plus longtemps, avec un pourcentage restant de 80% après 15 heures d’utilisation !

Test vidéo

Voici une petite vidéo de présentation du Galaxy Note II :

Conclusion

Le Note II est un téléphone vraiment fantastique, du moins pour ceux qui ont les mains assez grandes pour l’utiliser et je le recommande sans réserve à tous les utilisateurs professionnels !

Avec un écran “géant”, un processeur super-rapide et des fonctionnalités offertes par le S Pen, le Samsung Galaxy Note II va s’avérer très efficace, et va vous faire oublier votre ordinateur “multimédia”. Seul son format proche d’une mini-tablette peut ne pas convaincre…

En revanche, si je devais fournir quelques inconvénients, je dirais que de temps en temps l’écran peut sembler flou, et que le S Pen peut s’avérer inutilisable lors de la rédaction de mail ou autre…

Merci encore à Samsung pour le prêt !

Mots-clé : AndroidGalaxy Note IIS PenSamsungsmartphonetest
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.