Fermer
Actualités

Salesforce est en pourparlers pour acquérir Slack

Salesforce est en pourparlers pour acquérir Slack

Le leader mondial des applications CRM SaaS, Salesforce, est en pourparlers avancés pour acquérir la plate-forme de messagerie d’entreprise Slack, selon des sources internes. Les deux entreprises ont récemment discuté d’un éventuel accord de fusion et d’acquisition dont la valeur pourrait atteindre 17 milliards de dollars. Le chiffre gonflé représente la capitalisation boursière de Slack, qui a atteint près de 21 milliards de dollars, avant que l’annonce de l’acquisition de Salesforce ne fasse bondir le titre de près de 25 %, entraînant l’arrêt de la négociation de ses actions ce mercredi.

L’offre d’acquisition de Salesforce intervient alors que Slack lutte pour s’adapter aux défis posés par la pandémie de COVID-19. La plateforme n’est toujours pas aussi performante que Zoom. Pourquoi un leader mondial du logiciel déverserait-il son argent sur une plateforme de collaboration sur le lieu de travail qui n’a pas encore trouvé comment monétiser pleinement le passage au télétravail ? Selon Marc Benioff, fondateur, président et codirecteur général de Salesforce, « il est temps de construire quelque chose de plus grand qu’une simple entreprise de logiciels sur le cloud ». Il veut construire une plateforme qui s’adaptera à l’avenir du travail.

Si Salesforce acquiert Slack, la rivalité avec Microsoft s’intensifiera enfin. Les deux entreprises ont un passé de concurrence acharnée. En 2015, Microsoft s’est allié à Salesforce avec une offre d’acquisition de 55 milliards de dollars, mais les négociations ont échoué sur le prix de l’opération. Un an plus tard, les deux rivaux se sont affrontés dans une guerre d’enchères féroce sur le réseau social LinkedIn. Microsoft a gagné, mais cela ne s’est pas bien passé, car Salesforce a tenté désespérément de bloquer l’accord de 26,5 milliards de dollars, arguant que l’acquisition menaçait l’avenir de l’innovation et de la concurrence.

Salesforce et Microsoft sont en concurrence dans de nombreux domaines, y compris le cœur de Salesforce : le CRM. Salesforce dispose du Sales Cloud tandis que Microsoft dispose de Dynamics 365. La récente croissance de Dynamics 365 a menacé la domination de Salesforce sur le marché du CRM. Au deuxième trimestre 2020, Dynamics 365 a connu une croissance de 39 % par rapport à la même période de l’année précédente, ce qui est plus rapide que les autres produits Microsoft.

Concurrencer Microsoft

L’acquisition de Slack pourrait relancer cette querelle entre Microsoft et Salesforce. Elle renforcerait les efforts de Salesforce pour dépasser Microsoft et devenir un fournisseur de premier plan de logiciels sur le cloud pour les employés. La dernière acquisition permettrait à Salesforce de pénétrer la part de marché de Slack dans les start-ups. Cela inclut également la possibilité de vendre les produits des deux sociétés à la clientèle de l’autre, et donc d’augmenter les marges de revenus.

En 2016, Microsoft a envisagé d’acquérir Slack pour 8 milliards de dollars alors qu’elle était une novice dans le domaine des logiciels de groupe. Plus tard dans l’année, Microsoft a annoncé l’application de communication Teams qui offre le chat de Slack et la vidéoconférence de Zoom.

Au cours des dernières années, Salesforce a fait une série d’acquisitions pour étendre sa portée sur le marché. Cela inclut l’acquisition de Tableau Software en 2019 pour plus de 15 milliards de dollars et le rachat de l’entreprise de cloud computing Vlocity pour 1,33 milliard de dollars. Elle a également fait quelques paris dans l’espace de collaboration sur le lieu de travail au fil des ans, notamment l’outil de collaboration sociale gratuit Chatter qui n’a jamais décollé et l’acquisition de Quip pour 750 millions de dollars. Son ennemi juré, Microsoft, domine toujours le marché de la collaboration et de la productivité en réussissant à débloquer toutes les opportunités de monétisation.

Selon des sources internes, il n’y a aucune garantie qu’un accord sera conclu. Si les négociations aboutissent, un accord pourrait être annoncé avant que Slack ne publie ses résultats trimestriels le 9 décembre, a ajouté l’une des sources.

Mots-clé : acquisitionSalesforceSlack
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.