Fermer
Tests

Test du Nest Audio : Google veut privilégier la qualité du son plutôt que l’intelligence vocale

Test du Nest Audio : Google veut privilégier la qualité du son plutôt que l'intelligence vocale

Quatre ans, c’est une éternité dans le monde des produits technologiques modernes, mais c’est exactement le temps qu’il s’est écoulé depuis la sortie de la première enceinte connectée de Google, le Google Home. Depuis lors, Google a élargi la gamme en amont et en aval, avec le compact et omniprésent Nest Mini et le puissant et gargantuesque Home Max.

Cette année, Google se tourne à nouveau vers le milieu de gamme. La nouvelle Nest Audio se situe entre la Nest Mini et la Home Max en termes de prix, de taille et de puissance. À 99,99 euros, il est moins cher que le Home original de Google en 2016, mais ce n’est pas exactement l’achat impulsif que peut être la Nest Mini.

Malgré ce prix inférieur, la Nest Audio est une amélioration par rapport au Google Home dans presque tous les domaines. Il est plus grand, mais il s’intègre facilement dans divers endroits de votre maison. Il répond plus rapidement aux commandes vocales et, surtout, le son est bien meilleur que le Google Home.

Mais au cours des quatre années qui se sont écoulées depuis le Google Home, Amazon a lancé plusieurs générations de nouveaux modèles Echo et a fait un bond en avant en matière de qualité audio, de design et de fonctionnalités. De même, Sonos est maintenant sur le marché des enceintes connectées, apportant son solide streaming sans fil comme élément phare et sa qualité audio de premier ordre. Même IKEA fabrique maintenant des enceintes connectées, en combinant la technologie de Sonos avec sa sensibilité au design et son prix agressif.

La Nest Audio a du pain sur la planche.

Dans la boîte :

  • Google Nest Audio
  • Adaptateur secteur et câble
  • Documentation

Nest Audio : design

Avec la Nest Audio, Google a opté pour un design simple et doux qui n’attire pas beaucoup l’attention. C’est une approche plus traditionnelle que celle adoptée par la société il y a quelques années, et la Nest Audio ressemble plus à une enceinte que le Google Home, souvent moqué pour son allure de bombe de désodorisant.

Il s’agit d’un rectangle vaguement vertical, aux angles doux et aux côtés arrondis. C’est surtout un design assez soigné qui s’intègre facilement dans la plupart des pièces, et Google le vend en cinq coloris différents pour qu’il s’accorde au mieux dans votre intérieur.

Le boîtier interne est fabriqué à partir d’aluminium et de magnésium partiellement recyclés, mais il est enveloppé d’un tissu en maille de plastique recyclé qui adoucit considérablement l’apparence du haut-parleur. Lorsque Google a lancé ce tissu sur l’enceinte Home Mini il y a quelques années, on s’est beaucoup interrogé sur sa durabilité : risquait-il d’accumuler une quantité excessive de poussière ? Un chat le considérerait-il comme un grattoir idéal ? Depuis lors, il semble que ces craintes soient largement infondées ; le tissu ne semble pas trop poussiéreux ou dégoûtant, même en cas d’utilisation régulière.

L’aluminium et le magnésium ne sont pas des matériaux courants pour les enceintes à ce niveau de prix, et Google précise qu’ils ont été choisis pour leur durabilité et leur robustesse afin de supporter la puissance des haut-parleurs. Ils agissent également comme des dissipateurs thermiques pour aider à garder les composants internes au frais. Il va sans dire que je n’ai pas observé de bourdonnement lors des tests du Nest Audio, même à plein volume. C’est une petite chose dense et robuste qui pèse plus que vous ne le pensez.

Des zones tactiles

Trois zones tactiles capacitives sont intégrées dans le tissu en haut de l’enceinte pour monter et baisser le volume et mettre en lecture/pause. Elles fonctionnent bien, mais j’aimerais qu’elles soient plus accessibles — vous allez devoir montrer à quelqu’un de nouveau comment les utiliser, car il ne saura même pas qu’elles existent juste en regardant l’enceinte.

Sous la partie centrale de la housse en tissu se trouvent quatre LED qui indiquent les niveaux de volume, quand l’enceinte joue de la musique et quand ses micros sont en sourdine. Elles correspondent à celles des modèles Home Max et Nest Mini, mais les points animés multicolores plus complexes de l’enceinte Home originale me manquent.

Ce qui est peut-être le plus significatif dans la conception du Nest Audio par rapport à son prédécesseur, c’est qu’il s’agit maintenant d’une enceinte traditionnelle et directionnelle au lieu d’un cylindre qui vise à projeter le son dans toutes les directions. Au cours des quatre dernières années, Google a appris que les gens ne sont pas susceptibles de placer une enceinte connectée au milieu de leur pièce, de sorte qu’un son à 360 degrés n’est pas nécessaire.

Il est plus probable que l’enceinte se retrouve sur une étagère, sur un meuble, ou dans un coin où il « dirige » le son dans une direction spécifique. Il semble que Amazon ait fait une observation analogue : sa quatrième génération de Echo présente également un design plus directionnel.

Nest Audio : qualité sonore et contrôle

Le design est important, mais lorsqu’il s’agit d’une enceinte, c’est la qualité du son qui compte le plus. Heureusement, Google a fait des progrès considérables dans ce domaine, et la Nest Audio a une meilleure qualité que le Google Home original.

La Nest Audio est équipée d’un boomer de graves de 75 mm et d’un tweeter d’aigus de 19 mm, qui sont nettement supérieurs au seul haut-parleur de 50 mm du Home original. Ces éléments se combinent pour fournir un son beaucoup plus riche, plus clair et plus agréable à écouter à des volumes plus élevés. Certes le Home original a la même puissance, mais la qualité n’est pas la même.

Le système à double tweeter permet aux voix et aux sons aigus de transparaître sur les pistes plus graves, d’une manière que l’ancienne enceinte ne pouvait pas offrir. De plus, le son du Nest Audio à faible volume est très bon, ce qui est agréable lorsque je veux juste un peu de musique de fond pendant que je travaille.

La qualité sonore est bien meilleure que l’enceinte Home originale

Dans mon bureau, le volume le plus élevé auquel la Nest Audio semblait confortable était d’environ 80 % — un volume de 100 % était trop fort pour cet espace. Cependant, vous pouvez atteindre un tel niveau dans des pièces plus grandes où vous n’êtes pas aussi proche de l’enceinte sans avoir à vous soucier de la distorsion. De toute évidence, la Nest Audio est le meilleur choix de la gamme Nest pour écouter fréquemment de la musique.

Des basses

Comparé au Amazon Echo de l’année dernière, le son du Nest Audio est également meilleur, avec davantage de basses. Mais la taille compacte du Nest Audio a ses limites : s’il y a beaucoup de basses, c’est le genre de basses que l’on entend plus que l’on ressent, et il n’a pas le bruit qu’un haut-parleur plus grand pourrait offrir. Il ne peut pas non plus égaler la sortie ou la présence du Sonos One — bien que cette dernière soit beaucoup plus onéreuse.

Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de tester deux enceintes Nest Audio en configuration stéréo.

Écouter de la musique ou d’autres sons sur la Nest Audio peut se faire de différentes façons : par des commandes vocales pour contrôler des services tels que YouTube Music, Spotify et d’autres ; en diffusant l’audio à partir d’une application sur votre smartphone, ou en la couplant à votre smartphone directement en Bluetooth. Cependant, il n’y a pas d’entrée sur la Nest Audio, donc vous ne pouvez pas la connecter à une autre source filaire comme vous pouvez le faire avec certains modèles Echo ou la Home Max.

Un son préréglé

Contrairement aux enceintes Sonos, au HomePod d’Apple ou même au Home Max de Google, la Nest Audio n’effectue pas de réglage continu de la pièce pour adapter sa sortie sonore à l’environnement. Au lieu de cela, Google affirme qu’elle effectue un réglage d’usine de l’enceinte en utilisant un nouvel outil propriétaire qui anticipe plus de 2 500 positions d’écoute possibles et règle ensuite le rendement de l’enceinte en conséquence. La Nest Audio s’ajuste également en fonction du type de média diffusé, qu’il s’agisse de musique, d’un podcast, d’un livre audio ou d’autre chose. Cependant, en général, il est souvent très difficile de faire la différence entre une enceinte qui utilise le réglage actif de la pièce et une autre qui ne l’utilise pas, et la plupart des gens ne verront pas la différence sur la Nest Audio.

Dans l’ensemble, il n’y a pas lieu de se plaindre de la qualité sonore du Nest Audio, et la plupart des gens en seront très heureux, qu’il s’agisse de musique de fond ou d’écoute plus spécialisés. Ses limites sont celles que l’on attend d’un appareil de cette taille, et le Home Max reste le meilleur choix pour sonoriser une soirée dansante ou remplir une pièce plus grande que la moyenne.

Nest Audio : une enceinte connectée

Bien sûr, la Nest Audio n’est pas seulement une enceinte, c’est aussi une enceinte connectée qui utilise le contrôle vocal et Google Assistant pour effectuer diverses tâches. Ces capacités se sont développées au fil des ans depuis les débuts de Google Home, mais les bases sont les mêmes. Vous pouvez dire « OK Google » ou « Hey Google » pour activer l’enceinte, puis lui demander la lecture de la musique, de fournir un bulletin météo, de contrôler un appareil de la maison connectée, de régler un minuteur, de programmer une alarme ou de fournir une information.

La Nest Audio possède trois microphones — contre deux sur la Google Home — et elle est capable de bien capter les commandes vocales. Cependant, j’ai l’impression que je dois parler plus fort par rapport aux appareils Echo d’Amazon. À noter qu’une nouvelle fonction appelée Ambient EQ permet d’ajuster la réponse vocale de l’assistant en fonction du bruit de fond dans la pièce. Mais si vous écoutez de la musique sur l’enceinte et que vous souhaitez utiliser une commande vocale, vous devez élever votre voix au-dessus du niveau de la musique pour qu’elle fonctionne de manière fiable.

Chaque appareil connecté exige désormais que vous acceptiez une série de conditions générales avant de pouvoir l’utiliser — des contrats que personne ne lit réellement. Il nous est impossible de lire et d’analyser chacun de ces accords.

La meilleure enceinte pour Google Assistant

Comme pour les autres dispositifs de la gamme Nest, il y a un interrupteur physique à l’arrière de la Nest Audio pour couper les micros et empêcher que votre voix ne soit captée par l’assistant Google.

À l’intérieur de l’enceinte, on retrouve le même moteur d’apprentissage machine que Google a lancé pour la première fois dans la Nest Mini, qui est conçu pour accélérer le temps de réponse des commandes vocales. Google affirme qu’il permet à la Nest Audio de répondre deux fois plus vite que la Google Home pour des choses comme le changement de piste et le réglage du volume.

Google a ajouté des commandes vocales spécifiques à la musique, comme la possibilité de déplacer la musique en cours de lecture d’une pièce à l’autre en utilisant simplement votre voix.

Nest Audio : verdict

Si vous recherchez une enceinte connectée dotée de Google Assistant, la Nest Audio est meilleure que la Sonos One ou d’autres options tierces. Elle est plus fiable lorsqu’elle répond aux commandes vocales et prend mieux en charge les nouvelles fonctionnalités que Google ne cesse d’ajouter à son assistant vocal. Dans sa fonction audio, la Sonos One est meilleure, mais la Nest Audio restera un meilleur choix pour ses capacités d’enceinte connectée.

Le choix d’une enceinte connectée ne dépend pas seulement de votre budget et de l’espace dont vous disposez, vous devez également tenir compte de la plateforme dans laquelle vous souhaitez investir votre argent. Si vous investissez dans Google Assistant, peu importe que Amazon Echo réponde plus rapidement aux commandes vocales ou que la qualité audio soit meilleure ou moins bonne.

Je recommande donc la Nest Audio comme une enceinte connectée Google Assistant. Elle est agréable à écouter, facile à installer dans divers endroits de la maison et elle peut être complétée par un couplage stéréo ou une configuration multipièce avec d’autres dispositifs de la gamme Nest.

Certes vous trouverez certainement mieux pour une meilleure qualité audio, mais il faudra débourser davantage que les 100 euros réclamés par Google pour son enceinte. La Nest Audio reste disponible à un prix accessible avec une bonne qualité sonore, un volume suffisant pour la plupart des pièces, et peu de plaintes en général. Si vous êtes pleinement engagé dans l’écosystème Assistant, c’est l’enceinte qu’il vous faut cette année.

Noter cet article

Design 8.5
Qualité sonore 8
Performance connectée 9
Prix 8.5

Résumé

8.5 Très bon Google promet de grandes choses en ce qui concerne la qualité sonore du successeur de la première enceinte connectée Google Home, mais bien qu’il s’agisse d’une amélioration, elle a encore des difficultés à rejoindre des enceintes spécialisées dans ce domaine. Cependant, elle fonctionne très bien en tant qu’enceinte connectée, grâce à ses bons microphones et à la clarté de sa sortie vocale, et elle est parfaite pour écouter de la musique de fond.

Mots-clé : GoogleGoogle AssistantNest Audio
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.