close
Smartphones

Google a créé une « couche » spéciale pour permettre la charge sans fil au Pixel 5

Google a créé une « couche » spéciale pour permettre la charge sans fil au Pixel 5

Après un flot de fuites et de rumeurs, Google a finalement dévoilé le Pixel 5 et le Pixel 4 a 5G lors de son événement matériel il y a quelques jours. Maintenant, contrairement au châssis en polycarbonate du Pixel 4a, le Pixel 5 est livré avec un châssis en aluminium, comme l’indiquaient les fuites. Cependant, le Pixel 5, même avec son panneau arrière en aluminium, prend étonnamment en charge la recharge sans fil. C’est fou ? Curieux de savoir comment il fonctionne ?

Si vous ne le savez pas, depuis que le concept de charge sans fil est devenu populaire dans l’industrie des smartphones, les entreprises ont dû repenser leurs choix de matériaux. En effet, les signaux électriques du chargeur sans fil ne peuvent pas traverser des matériaux comme l’aluminium.

Ces signaux ne peuvent traverser que le polycarbonate (mieux connu sous le nom de plastique) et le verre. C’est pourquoi les fabricants de smartphones modernes utilisent généralement un dos en verre pour supporter la charge sans fil. Quelle est donc la solution de Google pour le Pixel 5 ?

Le Pixel 5 a un design inhabituel, mais très intéressant. Bien que le châssis de l’appareil soit en aluminium, la société a découpé un trou physique au milieu. Cela permet à Google d’incruster une « peau ultra-fine » à la place du châssis en aluminium manquant qui, selon Google, est fait d’un matériau « bio-résine ».

Un châssis en aluminium avec une « peau en bio -résine »

La couche de bio-résine est en fait une couche de plastique très fine, mais très résistante qui permet aux signaux électriques de passer à travers la bobine de charge sans fil qui se trouve à l’intérieur. De plus, le géant de la technologie affirme que les utilisateurs ne pourront pas sentir la bobine sous la solide couche de bio-résine.

Il s’agit d’un choix de conception assez novateur pour permettre la charge sans fil (ainsi que la charge sans fil inversée) des appareils fabriqués en aluminium. Cependant, comme il y a une couche de plastique sur le châssis en aluminium, les utilisateurs ne pourront pas sentir l’aluminium froid sur leur peau. Ils sentiront plutôt la couche de polycarbonate lorsqu’ils tiendront l’appareil, ce qui est assez décevant.

Tags : GooglePixel 5
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.