Fermer
Réseaux sociaux

Le procès de TikTok contre l’administration de Trump pourrait avoir lieu dès mardi

Le procès de TikTok contre l'administration de Trump pourrait avoir lieu dès mardi

TikTok prévoit de poursuivre l’administration Trump pour le décret du président interdisant l’application aux États-Unis. Et, la société pourrait engager des poursuites dès mardi, a indiqué NPR. Le procès sera déposé devant le tribunal de district du sud de la Californie, où sont basées les opérations américaines de TikTok, a déclaré NPR, citant une personne familière avec l’affaire qu’elle n’a pas identifiée.

Selon NPR, la poursuite fera valoir que l’action du président est inconstitutionnelle parce que TikTok n’a pas eu le temps de répondre. Le procès alléguera également que la justification du président pour l’interdiction — que la société est une menace pour la sécurité nationale américaine — est sans fondement, a rapporté NPR.

En vertu du décret signé jeudi par le président, les États-Unis bloqueront toutes les transactions avec la société mère de TikTok, ByteDance, dans les 45 jours, afin de « répondre à l’urgence nationale en ce qui concerne la chaîne d’approvisionnement des technologies de l’information et de la communication ».

« Les États-Unis doivent prendre des mesures agressives contre les propriétaires de TikTok afin de protéger notre sécurité nationale », peut-on lire dans le décret. Même si cela ne s’applique qu’aux transactions financières (et c’est un gros « si »), cela pourrait potentiellement freiner ces plateformes à fonctionner puisque TikTok, comme la plupart des plateformes chinoises pointées du doigt, repose sur des publicités monétisantes pour payer les factures et, par extension, ses créateurs.

« L’Administration s’est engagée à protéger le peuple américain de toutes les menaces cybernétiques sur les infrastructures critiques, la santé et la sécurité publiques et notre sécurité économique et nationale », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Judd Deere, dans un communiqué à NPR.

Prête à tout

TikTok a répondu à travers un article de blog indiquant qu’elle était « choquée » : « Nous avons clairement indiqué que TikTok n’a jamais partagé les données des utilisateurs avec le gouvernement chinois, ni censuré le contenu à sa demande ». Elle poursuit en mentionnant que « ce décret risque de saper la confiance des entreprises mondiales dans l’engagement des États-Unis en faveur de l’État de droit, qui a servi d’aimant aux investissements et a stimulé des décennies de croissance économique américaine. Et, il crée un dangereux précédent pour le concept de liberté d’expression et d’ouverture des marchés ».

La société a déclaré qu’elle prévoyait « d’utiliser tous les recours à sa disposition » pour s’assurer d’être traitée équitablement. Il n’est pas clair comment une telle interdiction affecterait les discussions en cours entre Microsoft et ByteDance pour acquérir TikTok aux États-Unis, discussions qui, selon Microsoft, devraient être conclues d’ici le 15 septembre

Mots-clé : TikTok
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.