Fermer
OS

Flutter peut maintenant être utilisé pour créer des applications Ubuntu

Flutter peut maintenant être utilisé pour créer des applications Ubuntu

Canonical et Google se sont associés pour ajouter Linux comme l’une des plateformes cibles du framework Flutter. Flutter est un populaire framework d’interface utilisateur que Google a créée pour faciliter le développement d’applications multiplateformes, c’est-à-dire des applications qui peuvent fonctionner sur plusieurs plateformes avec peu ou même pas de modification du code source.

Initialement prévu pour écrire des applications mobiles fonctionnant à la fois sur Android et iOS en utilisant une seule base de code, Flutter a été étendu pour prendre en charge les systèmes d’exploitation de bureau, ce qui en fait un framework de développement d’applications prometteur pour les régir tous. Contrairement à certains autres frameworks multiplateformes, tels que React Native ou NativeScript, Flutter n’utilise pas les contrôles natifs du système d’exploitation (OS) cible. Il utilise plutôt son propre moteur de rendu pour imiter les contrôles natifs.

Jusqu’à présent, Flutter visait principalement les applications Android, iOS, Fuchsia, macOS, Windows et Web. Bien qu’il puisse fonctionner sous Linux et être utilisé pour développer des applications Android et iOS, il ne visait pas Linux. Néanmoins, pour les développeurs à la recherche d’un moyen rapide de développer des applications multiplateformes, Flutter gagne régulièrement en popularité. La dernière initiative de Google ne manquera pas d’améliorer encore cette popularité, puisqu’elle a travaillé avec Canonical, le fabricant d’Ubuntu, pour apporter à Flutter une prise en charge complète de Linux.

« En permettant la prise en charge de Linux par Flutter, Canonical permet aux développeurs d’applications de publier très facilement leurs applications pour les utilisateurs de Linux depuis le Snap Store, la boutique d’applications pour Linux », écrivent Chris Sells, de Google, et Ken VanDine, de Canonical. « En faisant de Linux une plateforme Flutter de première classe, Canonical invite les développeurs d’applications à publier leurs applications pour des millions d’utilisateurs de Linux et à élargir la disponibilité d’applications de haute qualité à leur disposition ».

Bien que cette première version soit une alpha, les deux entreprises s’efforcent de faire en sorte que Flutter offre une expérience de haut niveau aux développeurs Linux.

Encore quelques couacs

« Canonical fait un investissement important dans Flutter en dédiant une équipe de développeurs pour travailler aux côtés des développeurs de Google afin d’apporter la meilleure expérience Flutter à la majorité des distributions Linux », poursuit Sells et VanDine. « Canonical continuera à collaborer avec Google pour améliorer encore le support de Linux et maintenir la parité des fonctionnalités avec les autres plateformes supportées ».

C’est une bonne nouvelle pour toutes les parties concernées, car cela ouvrira de nouvelles opportunités pour les développeurs, ainsi que pour Google et Canonical. Bien sûr, ce n’est pas parfait, du moins pas encore, et il se peut qu’il y ait encore quelques difficultés à surmonter. Cela ne fonctionnera pas non plus comme par magie, car les développeurs devront encore faire des efforts pour s’assurer que les applications mobiles se comportent bien sur le bureau et vice versa.

Mots-clé : FlutterLinuxUbuntu
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.