Fermer
Périphériques

La Sony ZV-1 est la caméra idéale pour les amateurs de vlogging

La Sony ZV-1 est la caméra idéale pour les amateurs de vlogging

Sony a révélé sa dernière caméra numérique, la très attendue Sony ZV-1, axée sur les vloggers et les créateurs de contenu. Associant un capteur Exmor R de type 1/2, 5 de 20,1 mégapixels à un enregistrement vidéo 4K et un écran LDC très flexible, la ZV-1 intègre également un microphone de meilleure qualité et quelques effets de faux bokeh.

Les caméras compactes et les caméras de la série Alpha de Sony ont connu un grand succès auprès des créateurs vidéo ces dernières années, ce qui n’a pas empêché ces utilisateurs d’exiger des caractéristiques plus spécifiques de la part de la firme. La ZV-1 est la tentative de Sony de répondre à ces demandes, et bien qu’il s’agisse d’un excellent appareil pour les photos, la réalité est que c’est la vidéo qui a reçu le plus d’attention.

Ainsi, il y a un objectif F1.8-2.8 ZEISS Vario-Sonnar T* à grande ouverture, pour un bokeh naturel abondant, et un processeur d’image BIONZ X avec un autofocus rapide incluant le suivi du sujet. Il y a aussi la stabilisation de l’image à l’intérieur du châssis : optique et numérique en mode HD, et optique en mode 4 K.

Pour la première fois sur un appareil photo compact de Sony, il y a un écran LCD à ouverture latérale et à angle variable. Cela signifie qu’il pivote sur le côté et se retourne pour faciliter le cadrage automatique, mais aussi qu’il n’interfère pas avec les accessoires audio externes.

Un son limpide

Reste à savoir si vous devez les brancher. Sony a doté la ZV-1 d’un micro directionnel à 3 capsules, conçu pour une capture audio avant-gardiste avec un minimum de bruit de fond. Cependant, il y a aussi une entrée micro de 3,5 mm et un sabot multi-interface pour les microphones externes. Une bonnette anti-vent qui s’adapte sur sa griffe pour minimiser les interférences dues au vent est incluse dans la boîte.

En outre, la caméra comporte deux ajouts importants qui s’adressent spécifiquement à l’enregistrement de tests produits et d’autres contenus vidéo de ce genre. Un nouveau réglage « Bokeh Switch » permet de passer automatiquement d’un arrière-plan moins flou à un arrière-plan plus flou, sans modifier le verrouillage de la mise au point. Elle est positionnée de manière à être facilement accessible sur le dessus de la caméra, de sorte qu’il est possible d’appuyer dessus même lorsque vous êtes assis devant l’objectif.

L’autre ajout est le réglage « Présentation Produit ». Il permet des transitions plus rapides et plus fluides entre votre visage et un objet placé devant l’objectif : un produit que vous souhaitez mettre en valeur, par exemple. Si vous avez déjà remarqué que des créateurs lèvent la main derrière un produit pour que la mise au point change, vous comprendrez pourquoi cela peut être un problème.

Une merveille qui a un coût

En attendant, il y a aussi la mise au point (AF) avancée permettant de verrouiller les sujets et de les suivre avec précision et rapidité pendant l’enregistrement. L’exposition automatique avec priorité au visage promet de maintenir le visage correctement équilibré même en cas de changements rapides et spectaculaires de l’éclairage, et il y a un nouveau traitement des couleurs pour mieux gérer les tons de la peau.

Pour les vidéos en accéléré, il existe un mode de prise de vue à intervalles, ainsi qu’un mode « Super Ralenti » pouvant atteindre 960 images par seconde. Branchée à un ordinateur en USB, la caméra fonctionnera comme une webcam avec le nouveau logiciel pour PC de Sony (qui arrivera en juillet).

En tout, elle pèse 294 grammes et mesure 105,5 x 60 x 43,5 mm, et il y a un bouton d’enregistrement de film plus grand sur le dessus. Sony a également ajouté une LED d’enregistrement pour indiquer l’état sur la face avant, ainsi qu’un contrôleur sans fil optionnel en Bluetooth.

La Sony ZV-1 sera mise en vente en juin, au prix de 800 euros.

Mots-clé : SonyZV-1
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.