Fermer
Navigateurs Web

Google renonce à essayer d’effrayer les gens en utilisant Microsoft Edge

Google renonce à essayer d'effrayer les gens en utilisant Microsoft Edge

Les utilisateurs de Microsoft Edge ne seront plus avertis des problèmes de sécurité lors de l’installation d’extensions depuis le Chrome Web Store. Auparavant, lorsqu’il cherchait à installer une extension, Google avertissait tous les utilisateurs utilisant Edge basé sur Chromium : « Google recommande de passer à Chrome pour utiliser les extensions en toute sécurité ».

Cependant, comme Techdows l’a remarqué, cet avertissement a été supprimé, et maintenant vous recevez simplement un message vous informant qu’il est possible d’ajouter des extensions du Chrome Web Store à Microsoft Edge.

Alors que l’avertissement pouvait être facilement ignoré auparavant, et c’est sans doute exactement ce que faisaient les utilisateurs les plus aguerris, mais les moins avertis auraient pu trouver le message inquiétant, et potentiellement rebutant.

Alors, pourquoi Google a-t-il changé d’avis à ce sujet ? Ce n’est pas clair. En fait, la raison pour laquelle l’avertissement a été émis n’est pas claire, car il n’y a pas de problèmes évidents de sécurité et d’installation des extensions Chrome dans Edge. Et Google n’a certainement pas expliqué quels étaient les potentiels problèmes selon elle — l’avertissement a juste été délivré sans autre explication. Et, cet avertissement n’était pas présent sur d’autres navigateurs fonctionnant avec Chrome, comme Opera.

Est-ce qu’il s’agissait simplement d’une tactique de peur pour empêcher les gens de passer à Edge, renforçant l’idée que la nouvelle version du navigateur de Microsoft est une menace pour Google ? Possible.

La guerre des navigateurs

Ce n’est pas non plus la première fois que Google prend de telles mesures face à Edge. Lorsque le navigateur de Microsoft était encore en cours de développement, il y a eu divers pépins, avertissements et problèmes avec les services de Google tels que le traitement de texte en ligne Google Docs, et le service de messagerie Google Meet (et bien d’autres encore). Évidemment, ce n’est pas à sens unique : Microsoft n’est guère innocente lorsqu’il s’agit de tenter de pousser ses propres services contre des géants technologiques rivaux par le passé — vous vous souvenez quand Windows 10 a expérimenté une mise en garde contre le passage de Edge à Chrome ou Firefox ?

En bref, ce type de course aux parts de marché n’a rien de nouveau et il n’est pas surprenant que Google n’ait pas expliqué pourquoi cet avertissement a soudainement disparu (ni même pourquoi il était là au départ).

Mots-clé : ChromiumEdgeGoogleMicrosoft
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.