Fermer
Apps

WhatsApp abandonne ses plans de publicité, mais veut toujours être rentable

WhatsApp abandonne ses plans de publicité, mais veut toujours être rentable

Facebook aurait abandonné le projet de diffuser des publicités sur WhatsApp, mais la société cherche toujours des moyens de gagner de l’argent avec ce qui est actuellement la première plateforme de messagerie mobile sur Android et iOS.

Un rapport du Wall Street Journal révèle que Facebook a dissous l’équipe responsable de l’intégration des publicités dans WhatsApp, et que le code existant ouvrant la voie à une telle « fonctionnalité » a déjà été retiré de l’application.

Bien qu’une raison officielle de ce changement de stratégie n’ait pas été fournie, il est possible que la réaction du public contre les publicités dans WhatsApp ait convaincu Facebook qu’il était préférable de chercher d’autres moyens de monétiser la plateforme de messagerie.

Par exemple, bien que Facebook ait abandonné l’idée d’apporter des publicités à WhatsApp, le réseau social veut toujours mettre une bannière dans la section « Status » de l’application. Ce plan est sur la table depuis au moins la fin de l’année 2018, bien qu’il semble pour l’instant faire partie d’une stratégie commerciale à long terme que Facebook n’est pas pleinement prête à adopter à ce jour.

Dans le même temps, Facebook explore le côté commercial de WhatsApp pour tenter d’augmenter ses revenus. Le géant social se concentrerait sur la « création de fonctionnalités lucratives » conçues pour les entreprises. Aucune précision n’est disponible pour le moment, mais le réseau social devrait proposer davantage de fonctionnalités pour mettre en relation les entreprises et les clients.

Monétiser, toujours un leitmotiv

Bien que l’idée de la publicité dans WhatsApp ait suscité une grande controverse au sein de la base d’utilisateurs actuelle, ce ne serait pas la première fois que la plateforme de messagerie utilise un système de revenus plus agressif.

À ses débuts, en 2009, WhatsApp était proposée avec des frais de téléchargement, qui ont ensuite été remplacés par un abonnement annuel à 0,99 euro. Facebook a acquis WhatsApp en 2014, et a supprimé cet abonnement, mais a en même temps commencé à explorer d’autres moyens de monétiser le service de messagerie qui compte actuellement plus d’un milliard d’utilisateurs.

Mots-clé : FacebookWhatsApp
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.