Fermer
Voici un premier aperçu d'Android sur le Surface Duo de Microsoft

Vous rappelez-vous du Raspberry Pi, l’ordinateur de poche à 33 € ? Peut-être en avez-vous déjà un ? Si vous ne savez pas ce qu’est cette bête, sachez que le Raspberry Pi, produit par la Fondation Raspberry Pi, est un ordinateur de la taille d’une carte de crédit qui va vous permettre d’installer différentes variantes du système d’exploitation Linux et des logiciels compatibles. Il s’agit de l’un des ordinateurs dont les coûts de fabrication sont les moins chers. Fourni nu, carte mère seule, sans boîtier, alimentation, clavier, souris ni écran, l’objectif est donc de diminuer les coûts et de permettre l’utilisation de matériel de récupération.
La Fondation l’a conçue comme étant un outil permettant d’enseigner aux élèves les rudiments du développement, mais veuillez noter qu’il est également assez puissant pour diffuser de la vidéo en 1080p, naviguer sur le Web ou encore éditer des documents.

Alors que vous avez déjà pu voir une grosse quantité d’articles sur le sujet sur le BlogNT, je vous en reparle aujourd’hui car hier l’annonce faite par Arstechnica a attiré mon attention !
En effet, le blog révèle que la Fondation a annoncé hier soir que son populaire ordinateur sera bientôt en mesure en plus d’embarquer un système d’exploitation Linux, Android 4.0, le système d’exploitation mobile de Google. Cette prouesse on la doit à Naren Sankar, un développeur de Brodcom.

Alors que le Raspberry Pi utilise un processeur ARM11, au lieu d’une puce basée sur l’omniprésente architecture ARMv7, le support logiciel est quelque peu limité. Ainsi, les versions des distributions récentes et populaires, telles qu’Ubuntu, par exemple, ne sont pas compatibles. La Fondation Raspberry Pi fournit une version spéciale de Fedora qui est adaptée pour fonctionner correctement sur le dispositif. On va également retrouver une distribution Debian optimisée, nommée Raspbian, qui est en cours de développement.

L’arrivée d’Android 4.0, Ice Cream Sandwich, pourrait être une alternative intéressante pour certains amateurs du Raspberry Pi. Si selon la Fondation, le portage Android permet le support de l’accélération matérielle et la lecture vidéo, certaines fonctionnalités sont encore manquantes, telles que le support d’AudioFlinger, le système de son d’Android.

Afin de mieux nous rendre compte de ce portage, Sankar a publié une vidéo que voici :

Comme nous pouvons le voir ci-dessus, l’OS semble fonctionner relativement bien, même si les performances et la réactivité d’Android sur le Raspberry Pi n’est évidemment pas aussi bonne que sur ​​un appareil haut de gamme. Cependant, la lecture de la vidéo semble fluide, et ce grâce à la prise en charge de l’accélération matérielle.

Le portage utilise actuellement son propre noyau Linux personnalisé plutôt que la version du noyau Linux maintenue par la Fondation. Cette dernière affirme qu’elle travaille actuellement à converger les deux et veut les stabiliser avant de publier le code source, et c’est pourquoi elle était restée discrète jusque-là…

Il est évident que depuis l’annonce de ce mini ordinateur les multiples geeks sur la planète sont à pied d’œuvre pour développer et offrir à la communauté le mieux pour le Raspberry Pi. Les possibilités offertes par un Raspberry Pi semblent être infinies, seule votre imagination pourrait les limiter…
En tout cas, sachez que depuis le début de semaine il est possible de commander en lot ces ordinateurs de la taille d’une carte de crédit, les fournisseurs sortant près de 4 000 unités quotidiennement.

Pour rappel, RS Components et Premier Farnell sont les deux distributeurs.

Avez-vous votre Pi ? Quelle est son utilité pour le moment ? Que pensez-vous de ce portage vers Android 4.0 ?

Mots-clé : Android 4.0LinuxportageRaspberry Pi
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.