Fermer
Smartphones

Ne vous attendez pas à la reconnaissance faciale sur le Galaxy S11

Ne vous attendez pas à la reconnaissance faciale sur le Galaxy S11

Il n’est pas rare d’être inondé de fuites, de rumeurs ou encore de théories pour chaque nouveau successeur d’un produit très en vue. Cela peut se produire même six mois avant le lancement du nouveau produit, jusqu’à la toute dernière minute.

Si vous essayez de combiner tous ces éléments en un seul, vous risquez aussi de vous heurter à des différences irréconciliables. L’une d’entre elles peut être liée au choix de Samsung pour le dispositif de sécurité biométrique principal ou unique du Galaxy S11. Et non, il est presque impossible que le Galaxy S11 utilise la reconnaissance faciale.

Ce n’est pas que la reconnaissance faciale n’est pas si sûre. Apple a prouvé qu’avec la bonne combinaison de composants matériels et logiciels, elle pouvait être à la fois aussi sûre et pratique qu’une empreinte digitale. Certains, comme Huawei, ont essayé de faire de même, et même Samsung a à un moment donné apporté la reconnaissance faciale et de l’iris comme alternative aux empreintes digitales.

Le problème que pose la reconnaissance faciale sur le Galaxy S11 n’est pas dû à la technologie elle-même, mais à l’aspect que l’on attend du smartphone. Bien sûr, c’est toujours basé sur des ouï-dire, mais les nombreuses sources semblent s’entendre sur au moins cette même caractéristique de conception.

Le Galaxy S11 aura une petite encoche au milieu de la face avant, ne laissant aucune place pour des capteurs dédiés à une reconnaissance faciale sécurisée.

Une position attentiste ?

La spéculation, ou peut-être même l’espoir que le prochain flagship de Samsung sera doté de cette caractéristique de sécurité découle des rapports selon lesquels Samsung prévoit d’abandonner le problématique capteur d’empreintes digitales à ultrasons de Qualcomm. Mais, Samsung pourrait simplement passer à un capteur d’empreintes digitales optique comme les autres fabricants.

Bien sûr, cela n’exclut pas la possibilité que Samsung ait trouvé un moyen de cacher ces capteurs IR et 3D sous l’écran, l’un des joyaux des technologies mobiles. Étant donné les nombreux problèmes qu’elle rencontre après avoir adopté des technologies expérimentales comme un capteur d’empreintes digitales à ultrasons, Samsung pourrait attendre un certain temps, du moins jusqu’à ce que la Galaxy Note 11.

Mots-clé : Galaxy S11Samsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.