Fermer
OS

La part de marché de Windows 7 a à peine baissé le mois dernier

La part de marché de Windows 7 a à peine baissé le mois dernier

Microsoft est prête à mettre fin au support de Windows 7 le 14 janvier, et à seulement 1 mois et demi de la date butoir, on peut légitimement s’attendre à ce que la majorité des utilisateurs soient déjà en route vers Windows 10.

Mais selon les nouvelles données fournies par NetMarketShare pour le mois d’octobre, ce n’est vraiment pas comme ça que les choses se passent pour le système d’exploitation datant de 2009, car la part de marché de Windows 7 a à peine baissé le mois dernier.

Et ce qui est encore pire pour Microsoft, c’est que Windows 10 lui-même a enregistré une légère baisse à un moment où il est censé bénéficier de la fin prochaine du support de Windows 7. Plus précisément, Windows 10 reste le système d’exploitation numéro un pour les ordinateurs de bureau, mais est passé de 54,30 % à 53,33 %. Windows 7 est toujours en deuxième position, mais sa chute s’est produite beaucoup plus lentement que Microsoft ne l’avait prévu, de sorte que sa part de marché est tombée de 26,94 % en octobre à 26,86 % en novembre.

Les systèmes d’exploitation de bureau non Windows sont encore loin derrière dans les charts. macOS 10.14 est la première plateforme non Windows en novembre avec une part de 4,15 %, suivie par macOS 10.15 avec 3,93 % — il y a de fortes chances que les deux systèmes changent de position en décembre à mesure que davantage de périphériques sont mis à niveau vers la nouvelle version.

Linux détient une part de marché de 1,21 %, selon la même source.

La lutte pour la mise à niveau

La transition de Windows 7 à Windows 10 va prendre beaucoup plus de temps que prévu à l’origine, et c’est parce que plus d’un PC sur quatre sur le marché utilise encore le système d’exploitation 2009. Alors que les utilisateurs pourraient refuser la mise à niveau vers Windows 10 parce que le concept moderne sur lequel Windows 10 est basé n’est peut-être pas leur tasse de thé préférée, les entreprises ont plus de problèmes à gérer, y compris les difficultés matérielles.

Dell a récemment révélé que les retards des puces Intel sont susceptibles d’avoir un impact sur les mises à niveau de Windows 7 à Windows 10, forçant certaines entreprises à pousser leur migration vers le nouveau système d’exploitation plus tard en 2020.

Mots-clé : MicrosoftWindows 10Windows 7
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.