Fermer
Jeux

La manette Google Stadia pourrait être extrêmement difficile à réparer

La manette Google Stadia pourrait être extrêmement difficile à réparer

Lorsque les smartphones ont commencé à arborer des designs monocoques en métal ou, plus récemment, des sandwiches de verre-métal-verre, ils sont également devenus plus difficiles à ouvrir pour les réparations.

Même les centres de service autorisés ont besoin d’outils spécialisés et de formation qui, naturellement, ne sont pas disponibles pour les tiers ou les bricoleurs du dimanche. Il semble que Google utilise la même philosophie de conception avec sa manette Stadia, ce qui rend presque impossible l’ouverture, au moins pour les mains non aguerries, le tout dans l’intérêt d’avoir une apparence presque transparente et sans imperfections.

Comme pour canaliser l’esprit de certains dirigeants d’Apple, Google a consacré une grande partie de son discours à la conception de la manette Stadia. Elle a consacré des heures et de l’argent à la fabrication d’une manette qui est non seulement confortable à tenir en main, mais également une beauté à regarder. Cela signifiait qu’il fallait bannir toutes les vis et, avec elles, tous les moyens directs d’ouvrir la manette.

Si c’était possible, Google aurait probablement opté pour un design qui rendrait aussi toute « soudure » invisible et inaccessible. Malheureusement, même s’il y en avait une qui séparait la partie supérieure et la partie inférieure du contrôleur Stadia, cela ne servirait à rien d’essayer de séparer les deux.

Les personnes de Gamers Nexus ont eu recours à toutes les astuces possibles, et ont fini par utiliser une scie Dremel pour l’ouvrir.

Du traditionnel sous le capot

Finalement, l’ouverture de la manette a révélé des clips plus gros qu’à la normale maintenant les deux moitiés serrées l’une contre l’autre, rendant impossible l’ouverture de la manette avec des pics et des tournevis. À part ça, la manette Stadia est assez traditionnelle dans ses entrailles.

Google s’est donné beaucoup de mal pour supprimer la nécessité de vis externe, et masquer quelque chose de plutôt standard à l’intérieur. Cela signifie qu’il peut être très pénible de réparer l’accessoire, même avec quelques connaissances ou des outils plus ou moins sophistiqués. Cela n’augure rien de bon non seulement pour sa réparabilité, mais aussi pour l’environnement.

Mots-clé : GoogleGoogle StadiaStadia
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.