Fermer
Google

“RIP” Sparrow : Des composants du client de messagerie passent en Open Source

Le démontage du LG Wing révèle les secrets de la charnière

Alors que je vous rapportais il y a de cela deux semaines l’acquisition de Sparrow par Google, et ce dans le but de renforcer son équipe Gmail, ce weekend un premier élément de réponse de ce que va devenir le client de messagerie est apparu. Si nous pouvions légitimement imaginer la suite qu’allait donner la firme de Mountain View à Sparrow, nous aurions pu penser que ce changement allait arriver si vite.

En effet, des composants de Sparrow vient d’être libérés en Open Source, au grand bonheur des développeurs, mais au grand malheur des utilisateurs… En revanche, il s’agit bien de quelques composants et non de l’application dans son intégralité.

Pour rappel, Sparrow est l’un des clients de messagerie le plus largement salué par les possesseurs d’iOS et Mac, et ce car il a recueilli une large audience parmi ceux qui apprécient les applications bien conçues… Si nous savions qu’aucune autre mise à jour viendrait sur les applications populaires iOS et Mac, à l’exception de corrections de bugs, la décision de fournir des composants du logiciel montre vraiment que le client est mort

Avec un code source de Sparrow complètement libéré, nous aurions pu voir un développeur récupérer avec enthousiaste le projet, et ainsi lui permettre de continuer à vivre. D’un autre côté, garder l’application fermée aurait pu être un aspect du contrat de Sparrow avec Google, évitant ainsi qu’un énième client vienne sur le marché.

Voici la licence des composants :

1 – You may download those files only for your own use. Customer may not redistribute any work based on those files.

2 – Reverse Engineering only for debugging purpose. Customer may not reverse engineer, decompile, or disassemble the binary files (.a/.o files), nor attempt in any other manner to obtain the source code. Reverse engineering is only allowed for the purpose of debugging the modifications the Customer is doing in #1.

En d’autres termes, vous pouvez utiliser les fichiers pour votre usage personnel seulement. Vous n’êtes pas autorisé à redistribuer tout travail basé sur ces fichiers et la rétroingénierie n’est autorisée que pour des fins de débogage.

Si vous pensiez être le prochain “Sparrow” et proposer le futur client de messagerie de luxe pour les iDevices, ne vous emballez pas trop vite, il s’agit que de quelques composants Open Source que l’équipe a utilisé pour développer son application. Ces derniers sont disponibles à cette adresse en fichier Zip.

Ce n’est certainement pas la plus heureuse des nouvelles, notamment pour tous les utilisateurs et acheteurs du client de messagerie, mais le bon côté des choses, est que Gmail a certainement besoin de beaucoup d’aide pour toucher beaucoup plus de gens. Avec l’acquisition de l’équipe de Sparrow, dont Google a chargé d’améliorer les applications mobiles Gmail, nous allons probablement voir les restes cachés de ce qui a fait de Sparrow un client si populaire !

Sparrow, qui a connu sa dernière mise à jour officielle cette semaine ou plutôt sa dernière mise à jour officielle, et je suppose officiellement mort !

Si vous êtes bon en rétroingénierie, pourquoi ne pas regarder d’un peu plus près le code source de Sparrow ?

Mots-clé : composantsGmailGoogleopen sourceSparrow
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.