Fermer
Smartphones

Samsung aurait réglé le problème de reconnaissance d’empreintes digitales du Galaxy S10 et Note 10

Samsung aurait réglé le problème de reconnaissance d'empreintes digitales du Galaxy S10 et Note 10

Bien qu’il ne soit pas aussi accablant que le sort qui attend Huawei, Samsung fait face à sa propre discorde qui pourrait nuire à sa réputation en matière de sécurité. Son capteur d’empreintes digitales ultrasonique sous l’écran était attendu depuis longtemps, mais il s’avère maintenant moins sûr et moins précis que ce qui était promis par la société.

En effet, Samsung a publié un correctif pour le capteur d’empreintes digitales sur le Galaxy S10 et Galaxy Note 10, corrigeant un problème découvert par The Sun qui pourrait permettre d’utiliser les empreintes digitales de n’importe qui pour déverrouiller un Galaxy S10 avec certains types de protections d’écran, comme le souligne Reuters.

Selon Android Central, la mise à jour n’est disponible que pour les Galaxy S10 et Galaxy Note 10 en Corée du Sud pour le moment, bien qu’elle devrait être déployée dans d’autres pays dans un proche avenir.

La société avait précédemment averti les utilisateurs que des protecteurs d’écran non autorisés pouvaient être à l’origine de problèmes. Le site d’assistance officiel de Samsung indique déjà que « les protecteurs d’écran non officiels, rayés ou sales peuvent entraîner un dysfonctionnement du capteur d’empreintes digitales ». Cependant, il existe une grande différence entre « dysfonctionnement » et « autoriser toute personne à utiliser votre smartphone », ce qui explique probablement la vitesse à laquelle Samsung pousse cette mise à jour.

Samsung a déjà expliqué le problème en notant que le capteur d’empreintes ultrasonique « reconnait les empreintes digitales des motifs tridimensionnels apparaissant sur certains étuis en silicone ». Samsung propose, comme solution temporaire, de supprimer les protecteurs d’écran problématiques en question et d’enregistrer à nouveau leur empreinte digitale ou d’utiliser une méthode d’authentification différente (comme un mot de passe standard) jusqu’à ce que le correctif soit publié.

Un capteur censé être plus fiable

En utilisant une technologie à ultrasons plutôt qu’un capteur optique classique, Samsung et Qualcomm ont promis un capteur d’empreintes digitales plus précis et plus fiable que les solutions courantes. À titre d’exemple, ce dernier n’est pas gêné par des choses comme des liquides ou des taches et, dans une certaine mesure, des fissures et des égratignures sur le verre au-dessus. La première itération qui a débuté sur la Galaxy S10 s’est avérée moins infaillible que celle annoncée, mais cette deuxième faille est peut-être plus inquiétante que la première.

Il reste à voir si les actions rapides de Samsung seront suffisantes pour résoudre le problème sans parler de réparer la confiance brisée de certaines personnes. Ce n’est pas un bon mois pour la sécurité biométrique sur Android, car le Pixel 4 de Google a également été critiqué pour ne pas inclure la détection des yeux/attention pour sa reconnaissance faciale. Mais alors que Samsung a rapidement déployé un correctif en quelques jours, Google affirme que son correctif arrivera dans les prochains mois.

Mots-clé : Galaxy Note 10Galaxy S10Samsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.