close
ActualitésCloudGoogle

Google Compute Engine peut-il concurrencer Amazon ?

Google semble avoir impressionné tout le monde hier après avoir dévoilé son Compute Engine, son infrastructure de cloud, toujours lors de la conférence Google I/O. Vous connaissez certainement App Engine de Google, le service qui permet aux développeurs d’héberger leurs applications sur le cloud tout en profitant pleinement de la puissance de traitement de Google ? Et bien, sachez qu’App Engine vient de s’agrandir, et ce de façon spectaculaire.

En effet, Compute Engine n’est autre qu’un App Engine mais démultiplié. Ce dernier va ainsi être destiné aux opérations de grande envergure qui nécessitent beaucoup de puissances de calcul, et pour lesquelles Google va aider grâce à un service sur le cloud nuage. Il s’agit de la prochaine génération de traitement des données

Google Compute Engine peut-il concurrencer Amazon ?

C’est donc avec une démonstration impressionnante que la firme de Mountain View a dévoilé la puissance de l’infrastructure sur le cloud, permettant de livrer des milliers et des milliers de cœurs processeur à des applications et services exploitant de lourdes données. Alors que Google a parlé seulement des avantages pour aider la recherche, il y a un autre marché que la firme n’a pas vraiment abordé, le cloud d’entreprise.

Amazon Web Services est la norme de facto quand il s’agit de l’hébergement Web basé sur le cloud. Les entreprises du monde entier dépendent d’Amazon pour héberger leur contenu, les sites Web et les entreprises à coup sûr – on l’a vu ce weekend lorsque les serveurs d’Amazon ont été rendus inaccessibles+, des services tels qu’Instagram, Pinterest, … étaient alors eux aussi inaccessibles. Netflix est l’un des utilisateurs les plus influents des serveurs d’Amazon car l’entreprise utilise l’infrastructure pour diffuser de la vidéo en streaming à des millions d’abonnés.

C’est ce genre d’affaires que Google tente d’attirer avec le Compute Engine. Bien sûr, ils ont prouvé que ce dernier était important pour la recherche, mais les subventions de la recherche ne vont pas aller très loin… Google va dorénavant devoir vendre son infrastructure pour les entreprises et peut-être même “voler” des clients chez Amazon.

Le facteur le plus important dans cette nouvelle guerre sur le cloud entre Amazon et Google est certainement le prix. Au cours de la keynote d’I/O, Urs Holzle a indiqué que Google avait baissé le prix du calcul virtuel au fil des ans. Ils ont apparemment réussi leur pari, puisqu’ils indiquent que Google est en mesure d’offrir “50 percent more compute per dollar”.

Quand on regarde ce que la firme annonce contre ce qu’elle offre, on peut s’apercevoir que ce n’est pas tout rose pour Google. En effet, ZDNet a dévoilé la structure tarifaire et a constaté que Google est quelque peu simplet quand on arrive aux options tarifaires comparées à Amazon. À l’heure actuelle, Google ne propose que quatre options, toutes payantes, et la plus chère étant huit cœurs virtuels à 1,16 $ par heure. Amazon a quant-à lui plus d’options, y compris des machines virtuelles basées sur Windows, qui vont d’une simple instance, jusqu’à huit cœurs pour 2,40 $ par heure.

Google Compute Engine peut-il concurrencer Amazon ? - Tarification du cloud chez Google

Google Compute Engine peut-il concurrencer Amazon ? - Tarification du cloud chez Amazon

Donc, si Google l’emporte sur le prix pour des offres de grand marché, pour le moment la firme de Mountain View ne peut pas rivaliser avec les offres de “bas niveau” d’Amzon, comme le souligne ZDNet. Amazon propose plus de services et a utilisé sa longueur d’avance pour signer un tas de nombreux contrats sur le marché des entreprises.

Si vous souhaitez avoir davantage d’informations sur le service, et sur les capacités que vous êtes en droit d’attendre de Compute Engine, Google a publié un article sur son blog détaillant ces points.

  • Compute. Launch Linux VMs on-demand. 1, 2, 4 and 8 virtual core VMs are available with 3.75GB RAM per virtual core.
  • Storage. Store data on local disk, on our new persistent block device, or on our Internet-scale object store, Google Cloud Storage.
  • Network. Connect your VMs together using our high-performance network technology to form powerful compute clusters and manage connectivity to the Internet with configurable firewalls.
  • Tooling. Configure and control your VMs via a scriptable command line tool or web UI. Or you can create your own dynamic management system using our API.

Sachez également que vous pouvez vous inscrire à un aperçu limité de Compute Engine sur le site officiel de Google. Si vous avez des rêves de guérir le cancer ou besoin d’une grosse puissance de calcul, cela peut être le service pour vous…

Est-ce Google va faire aussi bien avec Compute Engine ? Sans doute, mais il devra faire plus que simplement guérir le cancer pour commencer à faire des vagues…

Tags : AmazonApp EnginecloudcomparatifCompute EngineGoogleGoogle I/O
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.